Hausse des intoxications aux champignons : les conseils de prudence

Hausse des intoxications aux champignons : les conseils de prudence

DANGER - Déjà plus de 300 cas d'intoxication, dont trois mortels, ont été rapportés sur cet été. La cueillette a commencé plus tôt que d’habitude avec une météo pluvieuse et fraîche. Voici quelques conseils pour bien les cueillir.

Les champignons sont en avance cet été et les intoxications ne se sont pas fait attendre. Déjà 330 cas ont été rapportés aux centres antipoison entre le 1er  juillet et le 29 août. Parmi eux, trois ont été mortels et trois ont été d'une forte gravité susceptible de menacer le pronostic vital. 

Toute l'info sur

Le 20h

On en est ainsi déjà au quart du nombre total d’intoxications (1300) répertoriées en 2020 entre juillet et décembre, alors que la pleine saison des champignons n'a pas encore commencé, ont indiqué l’Agence de sécurité sanitaire (Anses) et la Direction générale de la Santé (DGS) dans un communiqué commun.

"Dans quelques cas, la confusion avec une espèce comestible était liée à l’utilisation d’une application de reconnaissance de champignons", précisent  l'Anses et la DGS. Ces intoxications "peuvent être graves – troubles digestifs sévères, complications rénales, atteintes du foie pouvant nécessiter une greffe – voire mortelles"

Les clés pour bien les cueillir

Pour éviter les accidents, les autorités sanitaires conseillent de ne ramasser que les champignons que l’on connaît parfaitement, de les conserver au réfrigérateur et de les consommer dans les deux jours après la cueillette, en les faisant suffisamment cuire (entre 20 et 30 minutes à la poêle ou 15 minutes à l’eau bouillante). 

Elles recommandent également de ne pas consommer la récolte avant de l'avoir fait contrôler par un spécialiste en la matière tels un pharmacien ou une association de mycologie. Il ne faut pas non plus cueillir des champignons près de sites pollués comme les bords de routes, les sites industriels et les décharges. Ne mettez pas vos champignons dans un sac en plastique car celui-ci accélère le pourrissement mais préférez une caisse ou un panier. 

Lire aussi

Si vous mangez un champignon non comestible, rendez-vous aux urgences surtout si les symptômes sont tardifs. "Certains champignons, en particulier les plus dangereux d'entre eux, ne donnent pas des symptômes très impressionnants dès le début. C’est-à-dire que ce peut être juste des vomissements, on a l'impression de se rétablir et les toxines ne font effet qu'après", explique François Hairie, pharmacien et président d'une association de mycologie, dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Dernier conseil : évitez de mettre les doigts à la bouche lorsque vous cueillez des champignons inconnus même si cela n'est pas très risqué. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

Covid-19 : pourquoi les enfants sont devenus le "moteur de l’épidémie" ?

Covid-19 : protocole renforcé à l'école, fermetures des discothèques... Le point sur les nouvelles mesures sanitaires

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

Covid-19 : les discothèques fermées pour 4 semaines, annonce Jean Castex

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.