VIDÉO - Une "super-bactérie" résistante aux antibiotiques se propage et inquiète les hôpitaux européens

Santé
SANTE - Selon une récente étude, la Klebsiella pneumoniae se propage de plus en plus dans les hôpitaux. Cette "super-bactérie" a la capacité de résister aux antibiotiques et inquiète les scientifiques.

Il ne s'agit pas d'une nouvelle bactérie mais d'une bactérie qui s'adapte. La Klebsiella pneumoniae se propage dans les hôpitaux européens selon une étude publiée lundi 29 juillet dans la revue Nature Microbiology. Celle-ci révèle que le nombre de décès dus à la bactérie est passé de 341 en Europe en 2007 à 2094 en 2015, soit six fois plus en à peine dix ans. Elle est classée comme un agent pathogène bactérien résistant aux antibiotiques de première importance par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Depuis le début des années 2000, ces résistances se sont propagées dans toutes les régions du monde, suscitant de réelles inquiétudes. Dans certains pays, les carbapénèmes (antibiotiques naturels ou semi-synthétiques) sont d'ailleurs inefficaces chez plus de la moitié des patients.

L'hôpital, lieu propice à sa propagation

L'étude révélée lundi a été menée auprès des patients de 244 hôpitaux dans 31 pays. "Nous avons constaté que ces bactéries hautement résistantes se propagent principalement entre des patients traités dans le même hôpital ou dans des hôpitaux proches les uns des autres", explique le Dr Sophia David, chercheuse postdoctorale au Centre de surveillance des agents pathogènes génomiques, au journal britannique The Telegraph.

Les auteurs de l’étude estiment que c’est notamment la forte dépendance aux antibiotiques dans les hôpitaux qui favorise la propagation. "La principale implication est que le contrôle des infections dans les hôpitaux sera vraiment essentiel pour contrôler ces bactéries hautement résistantes", ajoute le Dr Sophia David. À noter que la Klebsiella pneumoniae fait déjà l'objet d'une importante surveillance en France.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter