La troisième dose pour tous : un scénario inéluctable ?

La troisième dose pour tous : un scénario inéluctable ?

Jusqu'à présent, seuls les plus de 50 ans étaient éligibles à la troisième dose. Mesure bientôt élargie aux plus de 40 et probablement à tous les adultes. Selon des études, cette injection produit bien plus d’anticorps que les deux premières réunies.

La dose de rappel est désormais recommandée pour tous les plus de 40 ans. D’ici la fin de cette année 2021, cela représente 2,6 millions de Français supplémentaires à vacciner. Ce centre de vaccination en région parisienne s’y prépare déjà. Ouvert à nouveau, exprès pour la troisième dose, il rappelle du personnel.

Toute l'info sur

Le WE

Cette décision de la Haute Autorité de Santé s’appuie sur les résultats observés en Israël où depuis trois mois, la dose de rappel est administrée à tous. On y observe que juste après la deuxième dose, le vaccin bloque très bien la transmission. Mais six mois après, sous l’effet du variant Delta, nous sommes nettement moins bien immunisés. Avec une troisième dose, notre taux de protection remonte à 88%. Il n’est plus seulement question de protéger les plus fragiles, mais aussi, collectivement, de freiner l’épidémie.

Une précision est à porter pour les Français qui ont eu le Covid. Si vous avez été malade avant de vous faire vacciner, vous n’avez pas de rappel à faire, une dose suffit. Si, en revanche, vous êtes tombé malade après vous être fait vacciner, il faut faire un rappel. Cela signifie que votre taux d’immunité est trop bas. La dose de rappel doit être faite six mois après la deuxième dose avec du Pfizer ou du Moderna. Pas de risque de pénuries, nous avons plus de 57 millions de doses disponibles, soit plus de deux fois le stock nécessaire.

T F1 | Reportage J. Devambez, C. Bayle, D. Piereschi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'OMS conseille aux plus de 60 ans et aux personnes vulnérables de ne pas voyager

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Marine Le Pen juge le clip de candidature d'Eric Zemmour "passéiste et crépusculaire"

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.