Coronavirus : comment perçoit-on l'épidémie sur le marché de Castillon-la-Bataille ?

Coronavirus : comment perçoit-on l'épidémie sur le marché de Castillon-la-Bataille ?

REPORTAGE - Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, 30 cas ont été recensés dans la région Nouvelle-Aquitaine. Les Castillonnais ne s'inquiètent pas outre-mesure, mais suivent tout de même l'évolution de l'épidémie.

A Castillon-la-Bataille (Gironde), les habitants ont l'habitude de se retrouver au marché pour prendre des nouvelles et s'échanger des recettes. Mais depuis quelques semaines, le coronavirus est au centre des conversations même si la région est encore peu touchée par le virus. Malgré quelques cas recensés en Nouvelle-Aquitaine, les Castillonais s'en inquiètent peu et essaient de vivre normalement. Ils suivent toutefois les recommandations pour éviter la propagation du virus par précaution.

Toute l'info sur

Le 13H

Lire aussi

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 09/03/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 9 mars 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 390.000 cas positifs en 24h, nouvelle hausse des contaminations

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.