Les services de réanimation des hôpitaux au bord de la saturation dans le Nord

Les services de réanimation des hôpitaux au bord de la saturation dans le Nord

REPORTAGE - La tension monte dans les hôpitaux à cause de la propagation du coronavirus. A Lille et à Arras, les services de réanimation sont au bord de la saturation.

Depuis le week-end dernier, la situation se tend à l'hôpital d'Arras (Pas-de-Calais). Aux urgences, un patient sur quatre est admis pour Covid, et cela ne fait qu'augmenter. L'établissement accueille des malades plus jeunes que lors de la première vague. Pourtant, les autorités prévoient un délai de quinze jours pour voir émerger les premiers effets du confinement ainsi que pour faire baisser la pression sur l'hôpital et ses soignants souvent très éprouvés.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

À Arras comme dans tous les hôpitaux de la région, le plan blanc est déclenché. Il a notamment permis de redéployer du personnel soignant et des lits supplémentaires vers l'unité Covid. Au service réanimation, dix internes sont venus prêter main-forte. L'hôpital d'Arras est passé de quinze à trente lits en trois semaines alors qu'au plus fort de la première vague, l'établissement avait réussi à mobiliser 35 lits au maximum. Face à la situation, la Fédération hospitalière de France préconise notamment de transférer des patients vers d'autres régions.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Omicron : 464.769 nouvelles contaminations au Covid en 24 heures, un record en France

République Tchèque : une chanteuse meurt du Covid-19 après l'avoir volontairement contracté

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

Yvelines : "menacée" après un cours sur l'évolution illustré avec une image de Soprano, une enseignante "exfiltrée"

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 18 janvier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.