Les services de réanimation des hôpitaux au bord de la saturation dans le Nord

Les services de réanimation des hôpitaux au bord de la saturation dans le Nord

REPORTAGE - La tension monte dans les hôpitaux à cause de la propagation du coronavirus. A Lille et à Arras, les services de réanimation sont au bord de la saturation.

Depuis le week-end dernier, la situation se tend à l'hôpital d'Arras (Pas-de-Calais). Aux urgences, un patient sur quatre est admis pour Covid, et cela ne fait qu'augmenter. L'établissement accueille des malades plus jeunes que lors de la première vague. Pourtant, les autorités prévoient un délai de quinze jours pour voir émerger les premiers effets du confinement ainsi que pour faire baisser la pression sur l'hôpital et ses soignants souvent très éprouvés.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Les dernières infos sur l'épidémie

À Arras comme dans tous les hôpitaux de la région, le plan blanc est déclenché. Il a notamment permis de redéployer du personnel soignant et des lits supplémentaires vers l'unité Covid. Au service réanimation, dix internes sont venus prêter main-forte. L'hôpital d'Arras est passé de quinze à trente lits en trois semaines alors qu'au plus fort de la première vague, l'établissement avait réussi à mobiliser 35 lits au maximum. Face à la situation, la Fédération hospitalière de France préconise notamment de transférer des patients vers d'autres régions.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Joe Biden, le jour de l’investiture, à suivre en direct demain, dès 6h, sur LCI

EN DIRECT - Covid : l'Allemagne durcit et prolonge ses restrictions jusqu'à mi-février

Dans sa vidéo d'adieu, Donald Trump exhorte à "prier" pour le succès de l'administration Biden

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

La vitamine D protège-t-elle du Covid-19 ?

Lire et commenter