Les vaccins anti-Covid enfin disponibles chez les généralistes

Les vaccins anti-Covid enfin disponibles chez les généralistes

Officiellement, certains médecins généralistes pourront vacciner contre le Covid-19 à compter du jeudi 25 février la tranche d'âge allant de 50 à 64 ans, avec comorbidité. Quelques-uns ont pris de l'avance. Les patients sont-ils au rendez-vous ?

Nos reporters ont pu filmer l'un des premiers patients vaccinés par son médecin généraliste ce mercredi. Il leur a expliqué que c'est son docteur qui l'a appelé. Comme pour tout vaccin, des effets indésirables peuvent survenir dans les heures qui suivent la piqûre. Ainsi, ledit médecin a dû effectuer un travail de pédagogie. Et il l'a fait à dix reprises ce matin, car une fois ouvert, le contenu du flacon ne se conserve que six heures à l'air libre. Il faut donc enchaîner les vaccinations.

Toute l'info sur

Le 20h

Ce médecin est en avance. En effet, la plupart de ses confrères commenceront à vacciner jeudi. Beaucoup ont manqué de temps pour s'organiser. La docteure Tura Milo par exemple a bien reçu son flacon. Cependant, cette généraliste de Paris n'a pas encore les dix patients à vacciner. En effet, il faut d'abord les trouver parmi ses 1 600 patients, et seule une cinquantaine est éligible à la vaccination cette semaine. De plus, ceux qui le sont ont souvent la même réaction. Ils sont sceptiques quant à l'efficacité du vaccin AstraZeneca.

En conséquence, rassurer les patients et leur livrer les derniers résultats scientifiques prend énormément de temps aux médecins aujourd'hui. Ils ont désormais à leur disposition une nouvelle étude sur le vaccin AstraZeneca. Celui-ci protégerait à 94% des formes graves contre 85% pour le vaccin Pfizer.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

EN DIRECT - Covid-19 : Castex suspend "jusqu'à nouvel ordre" les vols entre le Brésil et la France

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

"Sofagate" : la mise en garde d'Ursula von der Leyen à Charles Michel

Lire et commenter