VIDÉO - Né avec le coeur hors de la poitrine, ce bébé a été sauvé après une longue opération

DirectLCI
PROUESSE - En danger de mort, une petite fille victime d’ectopie cardiaque a été opérée moins d'une heure après sa naissance en novembre dernier. L'équipe chirurgicale, composée de cinquante personnes, est parvenue à replacer entièrement son cœur dans son thorax. Une première au Royaume-Uni.

Lorsqu'elle est venue au monde le 21 novembre dernier, ses chances de survie étaient évaluées à moins de 10 %. Atteinte d'une pathologie aussi rare que sévère nommée ectopie cardiaque, Vanellope Hope Wilkins a pourtant été sauvée à Leicester au Royaume-Uni, à l'issue d'une intervention chirurgicale à haut-risque. Et pour cause : le coeur de cette petite Britannique, qui battait en dehors de son thorax à la naissance, a été entièrement replacé à l'intérieur de son corps. 


C'est à la neuvième semaine de grossesse que l'anomalie morphologique très impressionnante a été détectée par le biais d'une banale échographie. Alertés par le corps médical sur les risques pour l'enfant à naître, en danger de mort, les parents avaient tout de même décidé de croire en ses infimes chances de suvie. Quelques mois plus tard, leur petite fille, dont le cœur battait normalement à la naissance malgré la césarienne provoquée à 35 semaines de grossesse, leur a donné raison. Cinquante minutes après avoir poussé son premier cri, elle a été conduite au bloc chirurgical où une équipe d'une cinquantaine de personnes l'attendait. L'organe vital, jusqu'alors recouvert d’un film protecteur pour éviter qu’il ne soit contaminé, a alors pu être "repositionné" sans dommages.

En vidéo

USA : un homme transgenre présente son bébé qu'il a mis au monde

Un "miracle"

Quelques semaines après son opération, la nourrissonne se porte bien mais reste sous surveillance en soins intensifs, vient de faire savoir l'hôpital Glenfield de Leicester en évoquant un "miracle". Et de préciser que ce type d’intervention n’avait encore jamais été mené chez un nouveau-né au Royaume-Uni. Quelques rares cas d'ectopie cardiaque sont ponctuellement rapportés dans le monde, cette malformation affectant aujourd’hui en moyenne cinq bébés sur un million de naissances.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter