Nouvelles restrictions : ce qui change pour vous

Nouvelles restrictions : ce qui change pour vous

Quelles conséquences ces nouvelles restrictions vont-elles avoir pour la vie quotidienne des 21 millions de nos compatriotes concernés, soit un Français sur trois. A quoi vont ressembler leurs prochaines semaines ? Jusqu’où vont-ils devoir s’adapter ?

La famille Etchegoinbery ne s’attendait pas à un confinement sept jours sur sept. Ils s’inquiétaient surtout d’une possible fermeture du collège de leur enfant. Jean Castex a déclaré : “Les collèges fonctionneront donc normalement”. Petite déception pour Alban, onze ans, mais il comprend la logique de cette décision. “Il faut qu’on étudie”, accepte-t-il. Pas de fermeture non plus pour les écoles et les crèches. Les lycées restent ouverts aussi mais avec une jauge de 50%. C’était déjà appliqué dans deux lycées sur trois, cela devient obligatoire pour tous dans les seize départements concernés.

Toute l'info sur

Le 20h

Une bonne mesure, pour Didier Georges, responsable d'établissement (SNPDEN - UNSA) : “Un groupe qui viendrait le matin, un groupe qui viendrait l’après-midi. Donc, ils viennent à l’école tous les jours. Ils sont libres une demi-journée, mais ils repartent du site et de l’école avec un travail. C’est une solution qui est satisfaisante”. Toujours dans les établissements scolaires, les activités sportives peuvent reprendre normalement. Quant aux sports extra-scolaires, ils restent accessibles aux mineurs. Les adultes, eux, ont pour consigne d’éviter les rassemblements. Mais les parcs et les jardins restent ouverts. Il en ira de la responsabilité de chacun.

En entreprise, le recours du télétravail est vivement encouragé au moins quatre jours sur cinq. Les cantines professionnelles seront sous surveillance. Les transports seront-ils impactés par ces annonces ? Ni la SNCF ni la RATP n’ont communiqué, mais le service devrait être restreint. Enfin, le gouvernement demande une vigilance particulière sur le covoiturage.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter