Covid-19 : la Martinique reconfinée pour trois semaines dès vendredi

L'épidémie continue de flamber en Outre-mer. La Martinique doit se reconfiner dans quelques heures. La Réunion, elle, sautera le pas ce samedi 31 juillet. Ces nouvelles restrictions sanitaires en plein été bousculent notamment le projet des vacanciers.

RESTRICTIONS - Face à la reprise brutale de l'épidémie de Covid-19, la Martinique sera de nouveau confinée à partir du vendredi 30 juillet pour une durée de trois semaines.

La Martinique est de nouveau confinée. Face à l'accélération brutale de Covid-19 sur l'île, Stanislas Cazelles, le préfet, a annoncé mercredi 28 juillet dans la soirée, lors d'une conférence de presse, le reconfinement de la Martinique pour trois semaines "à compter de ce week-end".  

"Face à des indicateurs préoccupants", les autorités ont décidé de restreindre les déplacements "entre 5h et 19h dans une limite de 10 km", avec une attestation en cas de déplacement au-delà. Le couvre-feu, actuellement en place à partir de 21h, a été ramené à 19h. Ces nouvelles mesures sanitaires entreront en vigueur le vendredi 30 juillet à 19h.

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

Le CHU de Martinique est arrivé à saturation

Ces mesures sanitaires strictes ont été prises pour endiguer la reprise brutale de l'épidémie de Covid-19 sur l'île. Selon les dernières données, la Martinique possède un taux d'incidence proche de 1000 cas pour 100.000 habitants, associé à un taux de vaccination de moins de 20%. Le CHU de Martinique est arrivé à saturation. Le nombre de personnes hospitalisées pour cause de Covid-19 y est désormais supérieur aux pics des précédentes vagues. 

Tous les commerces pourront rester ouverts

Lors de sa conférence de presse, Stanislas Cazelles a indiqué qu'il sera possible de se rendre au travail avec son attestation, en conseillant le "télétravail le plus largement possible". Les autres motifs de déplacements légitimes avec attestation sont les consultations médicales et de soins, l'accès à la vaccination, les motifs familiaux impérieux, l'assistance aux personnes vulnérables, les gardes d'enfants et les démarches judiciaires ou administratives. 

Le préfet a précisé "qu'à la différence des précédents confinements", les transports et transferts vers l'aéroport seront autorisés. Les commerces pourront rester ouverts sans distinction entre commerces essentiels et commerces non essentiels, et la plupart des activités culturelles pourront aussi se prolonger dans la mesure où elles se font avec un masque.

Lire aussi

Les restaurants devront fermer leurs portes

Cependant, Stanislas Cazelles a annoncé que les restaurants, les salles de sports et les lieux sports couverts "ne pourront pas continuer leur activité". Le préfet a également demandé aux personnes qui en ont l'habitude, de ne plus déjeuner sur les plages pendant trois semaines. "Il faut privilégier ce qu'on appelle les plages dynamiques, c’est-à-dire le fait d'aller à la plage faire du sport, dans le rayon des 10 km", a-t-il rappelé. Concernant les activités maritimes, la règle des six à bord sera de nouveau appliquée. Le représentant de l'État en a profité pour rappeler aux Martiniquais l'importance de la vaccination.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : les tests deviendront payants le 15 octobre seulement pour les non-vaccinés, annonce Jean Castex

Le Covid-19 pourrait altérer la matière grise du cerveau même chez les cas bénins

Taux d'incidence du Covid-19 : où en est l'épidémie en France ?

Pourquoi SOS Médecins entame une grève de 24 heures dès lundi matin

Les filles de Barbès

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.