Pourquoi la campagne de vaccination est-elle si laborieuse ?

Pourquoi la campagne de vaccination est-elle si laborieuse ?

Dans de nombreux départements, les prises de rendez-vous sur Internet sont souvent impossibles et les standards téléphoniques saturés. Le manque de doses a même contraint des communes ou des hôpitaux à fermer leur centre de vaccination.

À Alençon, le centre de vaccination de l'hôpital destiné aux soignants est fermé temporairement. Aucune injection n'y a été possible ce jeudi. Et pour cause, il n'y a plus de doses disponibles. Le personnel dénonce un manque d'anticipation. Le centre sera fermé pour au moins une semaine. Au total, 1 200 professionnels de santé ont pu être vaccinés depuis son ouverture le 4 janvier. Selon Joaquim Pueyo, le maire d'Alençon, "les rendez-vous seront repris à partir du 1er février, notamment pour la deuxième injection des soignants".

Toute l'info sur

Le 20h

Le nombre de doses n'est pas suffisant pour faire face à la demande dans de nombreuses régions. À Narbonne par exemple, plus aucun rendez-vous n'est possible sur Internet pour se faire vacciner. Selon le docteur Alain Peret, président de la commission médicale au centre hospitalier de Narbonne (Aude), les 2 000 rendez-vous proposés ont été écoulés en moins de 24 heures. Avec 1 500 doses reçues, on vaccine donc au compte-gouttes. Et pour décrocher le précieux rendez-vous, il a fallu s'armer de patience.

Certaines communes ont trouvé la parade pour vacciner en continu et sans stress. Au Puy-en-Velay, la municipalité et l'hôpital ont eu l'idée de recenser toutes les personnes âgées de plus de 75 ans en leur envoyant un courrier. Et ils ont créé une cellule téléphonique pour que celles-ci n'aient plus besoin de passer par le numéro national ou le site www.sante.fr. Elles appellent directement la mairie. C'est l'hôpital qui fixe les rendez-vous en fonction des doses disponibles et convoque les candidats à la vaccination dans un gymnase.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Jean Castex veut "mettre le paquet sur la vaccination" en mars et avril

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Lire et commenter