Qu'est ce que l'ambroisie, cette plante très allergisante qui fleurit ces jours-ci ?

Qu'est ce que l'ambroisie, cette plante très allergisante qui fleurit ces jours-ci ?
Santé

ALLERGIES - Avec le mois d'août revient une mauvaise herbe très envahissante : l'ambroisie. Elle est extrêmement allergisante et près de 15% de la population souffre de son pollen. En Auvergne Rhône-Alpes, on l'arrache à tour de bras en ce moment avant qu'elle ne fleurisse.

Les allergiques à l'ambroisie redoutent chaque année la rentrée en raison du retour de cette plante très allergisante qui provoque diverses réactions chez près de 15% des Français. Ressemblant une fougère, elle pousse généralement durant l'été et engendre de gros problèmes pour les personnes sensibles.  Le pollen de cette plante est souvent à l'origine d'éternuements constants, de rhumes et de conjonctivites. Il a même rendu asthmatiques de nombreuses personnes. 

Une situation qui nécessite un désherbage avant la floraison afin d'empêcher la dispersion des pollens. L'ambroisie se se loge sur les bords de routes, dans les cultures de printemps, les friches agricoles et urbaines ou encore les berges de rivières. Au fil du temps, les agronomes ont constaté le développement de phénomènes de résistance de la plante aux désherbants. 

Elle nécessite un déracinement pour être supprimée

A Saint-Priest, dans le Rhône, les équipes de la mairie s'activent en ce début août. Elles arrachent à la main des poignées d'ambroisie. Un travail méticuleux puisqu'il faut déraciner la plante afin qu'elle ne repousse pas. Un poste à temps plein au sein de service de la mairie a même été créé pour faire face à ce problème. L'objectif ? Arpenter la ville et détecter la présence d'ambroisie. Dans le cas du reportage de TF1 ci-dessus, l'ambroisie a été repérée autour d'un chantier. "Nous allons faire un courrier au propriétaire, envoyé en recommandé, pour lui demander d'arracher la plante", explique Pascal Marion-Bourgeat, référent ambroisie de la municipalité.

Autre appui de taille pour la ville : les agriculteurs. Ils sont en effet en charge d'enlever les plantes allergisantes de leurs terres. Or l'ambroisie profite généralement des moissons pour coloniser les parcelles : quand elle voit la lumière, elle se développe le plus.

"Les yeux grattent dès qu'on se lève"

Toute l'info sur

Le 13h

Katia, 37 ans est allergique à l'ambroisie. Conjonctivite, rhinite, et crise d'asthme ... chaque année c'est le même calvaire, à l'arrivée du mois d’août. "Les yeux grattent dès qu'on se lève, le matin, ils picotent. J'ai le nez qui coule, j'éternue beaucoup. Et si je laisse la fenêtre ouverte la nuit, je ne peux pas dormir", raconte la jeune femme, touchée comme 15% des habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans la région, le problème est tel que l'Agence régionale de santé en a fait un sujet de santé publique. Dans les départements d'Auvergne, la lutte contre cette plante est ainsi rendue obligatoire par arrêté préfectoral. En effet, ces allergies coûtent chères : "Le coût des impacts sanitaires de cette allergie (consultations, médicaments, arrêts de travail, désensibilisation…) sur la région Auvergne-Rhône-Alpes est estimé pour l’année 2016, à 40.6 millions d’euros pour 600 000 personnes potentiellement touchées", indique le site de l'ARS. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent