Quand le confinement pénalise l'approvisionnement en médicaments

Quand le confinement pénalise l'approvisionnement en médicaments

REPORTAGE - La pénurie de médicaments s'aggrave. Jamais certains d'entre eux n'ont autant manqué.

Ce lundi matin, comme tous les jours dans une pharmacie de Creully-sur-Seulles (Calvados), certains médicaments manquent à l'appel. Des antibiotiques ou le traitement pour la thyroïde ne sont pas les seuls à être régulièrement en rupture de stock. Figurent aussi notamment sur la liste des médicaments utilisés en psychiatrie ou des traitements pour le cœur, indispensables pour les patients.

La pénurie concerne cette année 2 400 médicaments dans l'Hexagone. Ce sont le plus souvent des antibiotiques ou des antiépileptiques. Des médicaments dont l'interruption peut mettre en jeu le pronostic vital des patients. Une situation qui inquiète l'UFC-Que Choisir.

Toute l'info sur

Le 13h

Pour expliquer ce manque, le temps d'acheminement des médicaments est l'une des principales pistes. En effet, ils sont pour la plupart produits à l'étranger et en quantités très limitées. La situation ne devrait pas s'arranger. Avec la pandémie, la compétition autour du domaine de la santé aggrave ces pénuries.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Vaccin anti-Covid-19 : l'UE annonce un contrat avec Moderna

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

EN DIRECT - États-Unis : le camp Biden salue la mise en place d'un "transfert du pouvoir pacifique"

Élection américaine : ce que change le feu vert de Trump à la General Services Administration

Lire et commenter