Rhume et grippe : 5 gestes à adopter pour passer entre les gouttes de la contagion

Santé
DirectLCI
CONSEILS - Rhume, grippe, bronchite, gastro-entérite... Quelques gestes préconisés par l'Inpes permettent de minimiser les épidémies.

Avec le froid reviennent éternuements, nez qui coule, toux et autres maux de gorge... Autant de symptômes qui peuvent être le signe d'un rhume, voire d'une grippe ou autre maladie d'hiver. S'il n'est pas possible d'éviter à 100% la contagion, voici comment s'en prémunir au maximum (et éviter de contaminer les autres si on est malade).

Lavez-vous fréquemment les mains

Selon l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), 80 % des microbes se transmettent par les mains. Or, se laver les mains n'est pas un réflexe acquis par la majorité de la population. Les résultats d’une étude Inpes/BVA de novembre 2012 montraient que si plus de 8 personnes sur 10 se lavent bien les mains après être allées aux toilettes, seuls 67 % des Français le font avant de cuisiner, 60 % avant de manger, 59 % avant de s’occuper d’un bébé, moins d’un sur trois après s’être mouché, et seulement 31 % après avoir pris les transports en commun... Les mains doivent être lavées plusieurs fois par jour, avec un savon liquide et non un pain de savon.

En vidéo

Comment faire la différence entre un gros rhume et une grippe ?

Se laver le nez

Le lavage des fosses nasales permet d'éviter l'accumulation de mucus, des bactéries et virus qui s'accumulent sur les muqueuses et joue un rôle préventif en leur permettant de jouer pleinement leur rôle protecteur. Le lavage peut se faire plusieurs fois par jour, avec des dosettes de sérum physiologique. Il permet de désobstruer les fosses nasales et est également préconisé pour soigner le rhume, une fois que les symptômes sont apparus. 

Gardez vos postillons

Outre les mains, les virus de l'hiver se transmettent par les gouttelettes chargées de virus émises lors de toux, d’éternuements ou par les postillons et la salive de personnes infectées. La contagion peut donc s'effectuer par l’air, surtout lorsqu’une personne malade occupe une pièce fermée. Des gestes, simples mais efficaces, permettent de limiter ce risque. Se couvrir la bouche dès que l’on tousse, éternue ou crache est un bon préalable qu’il faut également transmettre aux enfants. De même que l’utilisation d’un mouchoir en papier à jeter dans une poubelle, qu'il ne faut pas oublier de fermer tout de suite après usage.

Portez un masque chirurgical

L'idée est peu répandue en France, par rapport aux pays asiatiques. Et pourtant, bien noué derrière la tête, moulé sur la racine du nez et abaissé sous le menton, le masque chirurgical permettrait de réduire efficacement le risque de transmission des virus. Il est néanmoins important de se laver les mains avant de le manipuler, de le changer toutes les quatre heures ou lorsqu'il est mouillé et surtout de ne pas le réutiliser. Le masque chirurgical est disponible en pharmacie.

En vidéo

Avec le Yoga, évitez les rhumes et les sinusites

Évitez les contacts directs si vous êtes malade


Les personnes contaminées doivent éviter de serrer la main ou d'embrasser un tiers, notamment avec les personnes les plus fragiles (bébés, personnes âgées). Il est également recommandé de ne pas partager objet personnel (couverts, verres, brosses à dents, serviettes de toilette, etc.). La saison hivernale et ses virus doivent également conduire chaque personne malade à éviter les lieux très fréquentés (centres commerciaux, transports en commun). 


Chez vous, pensez à aérer chaque jour pour renouveler l’air.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter