Tests à l'école : le mode d'emploi

Tests à l'école : le mode d'emploi

La rentrée scolaire se fera avec un nouveau protocole sanitaire puisque les tests salivaires et les autotests vont être proposés. Mais dans la pratique, il y a encore beaucoup d'interrogations, ce soit chez les élèves ou chez les enseignants.

Pour le gouvernement, c'est l'outil de dépistage qui permettra de freiner le virus dans les écoles, les collèges et lycées, mais les autotests soulèvent plusieurs questions.

Toute l'info sur

Le WE

Comment ça marche ? En théorie, il suffit de frotter les parois de sa narine avec un écouvillon. Et contrairement au test PCR, pas besoin d'aller au fond de la narine. Mais en pratique, est-ce aussi simple ? Nous avons demandé à ces deux lycéennes de s'autotester. Une fois l'écouvillon sorti du nez, il faut tremper la tige dans une solution qui détecte la présence du virus et verser deux gouttes dans ce révélateur. Compter entre 20 et 30 minutes pour voir le résultat apparaître sur la bandelette. "Au final, c'était facile. Il y a juste l'attente qui est un peu longue, mais ça va", témoigne Ariane, élève de première.

Les autotests, seront-ils obligatoires ? Le gouvernement en a commandé 64 millions. Dès le 3 mai, ils seront proposés à tous les personnels de l'Éducation nationale. Ils se testeront chez eux deux fois par semaine. Dès le 10 mai, les élèves pourront commencer à se tester dans leurs lycées dans des salles dédiées aux prélèvements. Mais pour Philippe Vincent, proviseur du lycée Vauvenargues à Aix-en-Provence, difficile de s'organiser, trop de questions demeurent sans réponse. "Est-ce que les parents donneront ou pas une autorisation de pratiquer ces autotests ? Qui va s'occuper de ces élèves ? Dans quelles conditions ? Est-ce qu'il faudra un lieu spécifique ? S'interroge-t-il. "Lorsque le ministre nous dit que ce ne sera pas très compliqué, ce n'est pas le sentiment qu'on a", ajoute-t-il.

Quelle est la fiabilité des autotests ? Les fabricants promettent un résultat fiable à 80 %. D'ici mardi, la Haute autorité de santé dira si les enfants moins de 15 ans peuvent eux aussi utiliser les autotests.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

EN DIRECT - Israël/Palestine : le chef de la branche armée du Hamas à Gaza tué dans les frappes

Pour quelles raisons l’Elysée refuse de rendre publics les bulletins de salaire d’Emmanuel Macron ?

Qu’est-ce que le "Dôme de fer", qui a permis à Israël d’intercepter des dizaines de roquettes venus de Gaza ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.