Vaccin AstraZeneca et cas de thrombose : ce qu'il faut savoir

Vaccin AstraZeneca et cas de thrombose : ce qu'il faut savoir

Ce sont désormais 12 287 795 Français qui ont reçu leur première dose. L’Agence du médicament, elle, continue de surveiller les effets secondaires, notamment avec le vaccin AstraZeneca et les cas de thrombose.

Neuf nouveaux cas de thrombose et quatre décès de plus dans le pays. Le vaccin AstraZeneca continue de soulever des doutes et des interrogations, car cette fois, les patients concernés ont tous plus de 55 ans. Le ratio actuel est d’un cas sur 100 000.

Toute l'info sur

Le WE

Les neuf nouveaux cas de thrombose concernent quatre femmes et cinq hommes. Âge moyen : 62 ans. Bernard Bégaud, professeur de pharmacovigilance, affirme d’ailleurs que "ces thromboses ne sont pas réservées aux sujets jeunes, contrairement à ce que l’on a pu croire". En outre, depuis le début de la campagne, sur plus de 2,7 millions d’injections, 23 personnes ont développé des thromboses atypiques, soit un risque très faible.

Alors, malgré la défiance qu’il suscite, faut-il continuer à vacciner avec AstraZeneca ? Frédéric Lapostolle, professeur en médecine d’urgence, y est favorable. "Les Britanniques, qui sont en train de retrouver une vie normale, ont vacciné la population avec un seul vaccin : l’AstraZeneca", argumente-t-il. De leur côté, les autorités sanitaires françaises ont alerté l’Agence européenne des médicaments : une évaluation de ces nouveaux cas de thrombose aura lieu la semaine prochaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Gaza : l'immeuble abritant des médias, une cible "parfaitement légitime" selon Netanyahu

Israël/Palestine : le conseil de sécurité de l'ONU toujours désuni

Les bénéfices réalisés sur Vinted sont-ils déclarés aux impôts ?

Marghe, gagnante de "The Voice 2021" : "Florent Pagny m’a dit que j’avais un ange gardien"

Comment fonctionne le "Dôme de fer" d'Israël ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.