Vaccin : comment la France peut-elle produire plus de doses ?

Vaccin : comment la France peut-elle produire plus de doses ?

Emmanuel Macron a convoqué ce soir à l'Élysée une réunion avec les laboratoires pour qu'ils accélèrent la production de vaccins.

En plein cœur de l'Eure-et-Loir, ce site de production de produits pharmaceutiques s'est engagé à aider Pfizer en avril prochain. Moderna pourra aussi compter sur une autre usine, Recipharm en mars. Au total, quatre sous-traitants que l'on appelle des façonniers, vont participer à l'effort de production des vaccins alors qu'il en existe plusieurs dizaines en France. À condition de garantir des conditions drastiques de fabrication. Pourtant, le temps presse pour vacciner rapidement face à la menace des variants. Le laboratoire Sanofi s'engage à mettre à disposition ses lignes de production en Allemagne pour mettre en flacon le vaccin de Pfizer-BioNTech, mais ce ne sera pas avant six mois. En attendant, le gouvernement a donc refait ses calculs et espère disposer de huit millions de doses en février, 35 millions en avril et jusqu'à 78 millions en juin à condition que les vaccins de CureVac et de Johnson soient validés.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.