Variant du Covid : couvre-feu avancé dans les Bouches-du-Rhône

Variant du Covid : couvre-feu avancé dans les Bouches-du-Rhône

Le taux d'incidence élevé et le foyer de contamination probablement dû au nouveau variant du Covid ont amené la préfecture des Bouches-du-Rhône à avancer le couvre-feu à 18 heures. Comment réagit la population ?

A Marseille, la décision de la préfecture d'avancer le couvre-feu à 18 heures a été confirmé samedi. La décision a été très mal accueillie autant par les élus que les habitants. Selon eux, cette mesure ne fera qu'accentuer la crise économique. "Ça nous prive juste de notre liberté", déclare une passante.

Toute l'info sur

Le WE

Muni d'une attestation, sortir pour prendre ses enfants à la crèche ou à l'école au-delà de cette heure est toujours possible. De même pour rentrer chez soi après le travail ou les cours. En ce qui concerne les restaurants, les livraisons restent disponibles. Par contre, les autres commerçants devront baisser les rideaux deux heures plus tôt. Une pâtisserie anticipe déjà une perte de 15 % de son chiffre d'affaires.

Dès ce dimanche soir, le département passe au rouge. Le taux d'incidence est désormais supérieur à 200 contaminations pour 100 000 habitants. De plus, un cluster familial de famille élargie à Marseille avec une souche du variant britannique a été détecté. De quoi motiver la décision de la préfecture. Pour la première adjointe au maire, avancer le couvre-feu n'est pas la solution pour endiguer l'épidémie. Les investigations se poursuivent dans la ville pour remonter la chaine de contamination.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : AstraZeneca prévient que ses livraisons ne pourront pas être aussi importantes que prévu

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

Covid-19 : le variant britannique pourrait être plus mortel, prévient Boris Johnson

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Que sait-on de l'ivermectine dans le traitement du coronavirus ?

Lire et commenter