Variant sud-africain : la Moselle s'interroge

Variant sud-africain : la Moselle s'interroge

Le variant sud-africain du Covid-19 fait, en apparence, une poussée surprenante en Moselle. Il y serait à l'origine de 400 nouveaux cas cette semaine. Les autorités locales réfléchissent toujours à une fermeture anticipée des écoles.

Nouveau confinement, fermeture des écoles ? Après la découverte d'un grand nombre de variants sud-africains et brésiliens, la Moselle était suspendue à la visite du ministre de la Santé. Mais lors de son passage dans le département, Olivier Véran a seulement dressé un premier bilan sans prendre de décision.

Toute l'info sur

Le WE

Pour l'instant, il est difficile d'avoir des certitudes sur la gravité de la situation. Pour le biologiste Frédéric Wehbé, il faut rester prudent car cela ne fait qu'une dizaine de jours que les laboratoires recherchent la présence de ces variants parmi les cas positifs. Il estime qu'on n'a pas assez de recul et qu'il faut vérifier dans le temps.

Le pourquoi du comment de l'arrivée de ces variants dans le département constitue également un autre point d'interrogation. Sur cette question, l'Agence régionale de Santé (ARS) tente de retracer la source des contaminations. D'après Virginie Cayré, directrice générale de l'ARS Grand Est, l'origine de l'arrivée de ces virus mutants n'est pas encore connue même s'ils se diffusent aujourd'hui en population générale.

Devant tant de questions et malgré des contaminations stables ces deux dernières semaines, de nombreux élus demandent la mise en place de mesures préventives. Ils souhaitent notamment la fermeture des écoles une semaine en avance et l'instauration d'un couvre-feu le week-end. Patrick Weiten, président du Conseil départemental de Moselle, souligne toutefois qu'une amplification de la vaccination doit accompagner ces nouvelles restrictions.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : première visite d'Emmanuel Macron dans un centre de vaccination lundi

Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Désormais autorisé dans les cabinets médicaux, le vaccin AstraZeneca est en forte progression

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

Lire et commenter