Variants : une quarantaine obligatoire pour les passagers venant des pays à risques

Variants : une quarantaine obligatoire pour les passagers venant des pays à risques

Les voyageurs arrivant des pays les plus touchés par les variants brésilien et sud-africain sont désormais soumis à une quarantaine obligatoire. Cela signifie qu'il y aura des contrôles de police et des amendes.

Disparus des tableaux depuis mardi, les vols en provenance du Brésil réapparaîtront dès samedi. Mais cela se fera avec des conditions drastiques pour leurs voyageurs et ceux de quatre autres destinations. En effet, le renforcement des mesures concernera le Brésil et la Guyane déjà en alerte, mais il s'étendra aussi à l'Argentine, au Chili, et en Afrique du Sud touchés par une forte présence de variants.

Toute l'info sur

Le WE

À leur atterrissage dans l'Hexagone, les passagers devront respecter une quarantaine obligatoire de dix jours. Cela signifie que vous devrez, à l'embarquement et à l'arrivée, renseigner le lieu d'isolement de votre choix : domicile ou hôtel. Cette quarantaine sera consignée dans un arrêté préfectoral pour chaque voyageur, accompagné de restrictions strictes d'horaire de sortie.

La quarantaine sera également contrôlée. Pour la première fois, policiers et gendarmes pourront venir vérifier de façon aléatoire sur votre lieu d'isolement si vous y êtes bien présent. En cas d'absence, vous allez devoir vous acquitter d'une amende, dont le montant n'est pas encore fixé. Par ailleurs, des contrôles sanitaires sont renforcés aux aéroports. Un test antigénique sera effectué systématiquement à l'arrivée dans l'Hexagone.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EN DIRECT - Crise au Proche-Orient : les ministres de l'Union européenne se réuniront en urgence mardi

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

EN DIRECT - Des restrictions aux frontières seront maintenues "au moins jusqu'à la fin de l'été", selon Clément Beaune

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.