Voici pourquoi il ne faut jamais croquer et manger des noyaux de cerise

Voici pourquoi il ne faut jamais croquer et manger des noyaux de cerise

Santé
DirectLCI
INTOXICATION – Hospitalisé d’urgence à la mi-juillet, un Britannique de 28 ans se souviendra pourquoi il ne faut jamais manger un noyau de cerise, de prune, d’abricot ou de n’importe quel autre fruit. Ils contiennent tous de l’amygdaline, une substance qui se transforme en cyanure dans l’estomac et devient alors fortement toxique pour celui qui l’ingère.

En été, les cerises, les prunes, les abricots et les pêches sont à l’honneur. Et à la vue de leur fort potentiel nutritionnel, vous auriez tort de ne pas les mettre au menu. Mais cela ne veut pas dire pour autant les dévorer jusqu’au dernier morceau. 


La mésaventure de Matthew Creme, un père de famille britannique de 28 ans, rappelle bien que les noyaux doivent être épargnés, sous peine de finir directement aux urgences. 

En vidéo

Produit de saison : la cerise

Le jeune homme a en effet dévoré les cerises d’une boîte de conserve avec leurs noyaux. Et il ne s’est pas contenté de les avaler mais les a mâchés, comme l’explique le site anglais The Independent : "Par curiosité, il a croqué dans le noyau pour en manger la graine molle qui se trouvait à l’intérieur. Après avoir trouvé que ça avait bon goût, il en a mangé deux de plus." 


Une très mauvaise idée qui aurait pu lui coûter la vie. Une dizaine de minutes après l’ingestion, le Britannique est en effet pris d’une extrême fatigue, de maux de tête et de fièvre. Sa compagne, très inquiète, alerte les secours et Matthew est rapidement pris en charge. Les examens qui suivent révèlent un empoisonnement au cyanure.

La dose à ne pas dépasser : entre 1 et 1,5 mg par kilo de poids corporel

Rien de très surprenant puisque de nombreux noyaux de fruits, comme les pépins de pommes, contiennent de l’amygdaline. Lorsqu’elle est ingérée, cette substance contenue dans l’amande des noyaux et des pépins se transforme en cyanure d’hydrogène (ou acide cyanhydrique) et provoque de nombreux symptômes, en fonction de la quantité consommée. Ces derniers vont des vertiges à l’arrêt cardiaque et en passant par les convulsions. 


Pas de panique à avoir non plus si vous ou votre enfant ingérez par inadvertance un noyau de cerise. Pour ne pas se mettre en danger de mort, la dose à ne pas dépasser est comprise entre 1 et 1,5 mg par kilo de poids corporel. Une personne de 60 kg ne doit donc pas ingérer plus de 90 mg. Or, un noyau de cerise comprend 3,9 mg d'amygdaline par gramme et cette substance ne se transforme pas entièrement en cyanure dans l'estomac. Il faudrait donc en manger beaucoup pour risquer de s'empoisonner.

Pour Matthew Creme, les choses ont pu rapidement rentrer dans l’ordre après qu'il a reçu un traitement. Cependant, l’homme n’en démord pas : il faudrait mentionner le risque d’ingurgiter des noyaux sur les étiquettes des bocaux de conserve. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter