Voilà pourquoi l'excès de viande rouge augmente le risque de cancer

Santé

ALIMENTATION - Une équipe de scientifiques affirme avoir découvert la raison pour laquelle manger de la viande rouge augmenterait le risque d'avoir un cancer des intestins. Leur découverte pourrait aider à améliorer son dépistage.

Chaque Français consomme en moyenne 390 grammes par semaine de viande de boucherie (bœuf, veau, agneau, porc, cheval), un chiffre en baisse depuis plusieurs années. Aujourd'hui, la seule recommandation de santé publique, notamment de l'Institut national du cancer, préconise de limiter la viande rouge à moins de 500g par semaine pour limiter le risque d'avoir un cancer intestinal (colorectal, notamment). Des chercheurs de l'université d'Utrecht, aux Pays-Bas, pensent avoir découvert pourquoi la consommation de viande rouge pourrait augmenter le risque de cancer colorectal. D'après leurs conclusions, publiées dans la revue Proceedings of the National Academy , cette trouvaille pourrait améliorer son dépistage.

L'hème, l'élément de la discorde

Le responsable serait l'hème, l'un des éléments présents dans l'hémoglobine, qui permet notamment le transport de l'oxygène entre les poumons et les organes. Il contient un atome de fer, qui d'ailleurs donne cette couleur rouge à la viande. On le trouve aussi dans la viande blanche, mais en bien moindre quantité. Les scientifiques ont élaboré un menu à base d'hème qu'ils ont donné à des souris. Ils ont alors observé que des bactéries intestinales transforment l'hème en sulfure d'hydrogène, causant ainsi de graves dommages au niveau des cellules intestinales. En réaction, lesdites cellules se régénéreraient rapidement, ce qui augmenterait le risque de formation d'une tumeur cancéreuse.

Selon les chercheurs, le sulfure d'hydrogène pourrait s'avérer être un marqueur chimique utile afin de mieux déceler le risque de développer un cancer des intestins.

À LIRE AUSSI >> Manger sans gluten n'est pas meilleur pour la santé

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter