Votre enfant a plus de 2 ans ? Rien ne sert de lui parler comme à un bébé, il comprend très bien ce que vous lui dites

Votre enfant a plus de 2 ans ? Rien ne sert de lui parler comme à un bébé, il comprend très bien ce que vous lui dites

DÉVELOPPEMENT – Une nouvelle étude montre que les bambins âgés de deux ans et demi ont déjà des capacités cognitives bien développées. Mensonge, triche… ils comprennent les situations les plus complexes.

Ne vous y trompez pas. A 2 ans et demi, votre bout de chou est déjà bien grand dans sa tête. Des scientifiques américains le prouvent dans une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America (PNAS). Après avoir mis 140 enfants à l’épreuve, ils ont constaté que les plus de 2 ans et demi étaient déjà très éveillés, au point de comprendre les situations les plus complexes. Nul besoin, donc, de trop simplifier les choses, de lui parler comme à un bébé ou de mentir, il pourrait voir clair dans votre jeu. 

Pour cette étude, repérée par le site de santé Santelog, les chercheurs de l’université de Californie Merced et de l’université de l’Illinois (Etats-Unis) ont utilisé ce qu’on appelle "la tâche de la fausse croyance". Celle-ci permet de tester la capacité d’une personne à comprendre qu’autrui puisse avoir un point de vue différent. Cette méthode permet notamment d’apprécier le développement d’un enfant. 

Des capacités précoces

En pratique, les bambins ont écouté une histoire. Il est conté qu’un personnage a la possibilité de cacher un objet dans 2 boîtes recouvertes d’une feuille. Lorsque c’est fait, l’objet est déplacé à l’insu du personnage. A la fin, les chercheurs interrogent les enfants sur l’emplacement de la boîte. A partir de 4 ans, l’enfant est normalement capable de comprendre que l’objet a été déplacé et que le personnage a "une fausse croyance". 

Mais ici, les enfants de deux et demi ont réussi le test. Comment ? Les scientifiques ont un peu modifié l’histoire. Ils ont identifié l’objet comme étant une pomme sans faire mention des boîtes. Les résultats montrent qu’ils ont compris l’idée de la fausse croyance, de par leurs comportements, même s’ils ne pouvaient l’exprimer. 

Les enfants arrivent donc à appréhender l’idée de la fausse croyance bien avant 4 ans. Et pour cela, il suffit d’aller à l’essentiel, sans noyer bambin dans des détails inutiles. Mensonge, dissimulation… les enfants comprennent ces notions dès le plus jeune âge. Parents, vous êtes prévenus. 

Lire aussi

    En vidéo

    Apprendre autrement (1/5) : l'école où ce sont les enfants qui font la classe

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

    EN DIRECT - Covid-19 : près de 390.000 cas positifs en 24h, nouvelle hausse des contaminations

    Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

    A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

    "Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.