Week-end de Pâques : l'Allemagne se met sous cloche, que va faire la France ?

Week-end de Pâques : l'Allemagne se met sous cloche, que va faire la France ?

MESURES SANITAIRES - Angela Merkel a annoncé un durcissement des mesures autour du week-end de Pâques, du 1er au 5 avril, espérant ralentir la progression du virus. En France, le régime actuel devrait s'appliquer dans les départements en alerte.

Faut-il profiter du long week-end de Pâques pour tenter d'enrayer la diffusion du virus ? C'est le choix fait par l'Allemagne qui fait face comme la France à une inquiétante dynamique de l'épidémie. La chancelière Angela Merkel a annoncé, dans la nuit de lundi à mardi, un quasi-confinement du pays entre le 1er et le 5 avril prochains. En cette période de fêtes, le pays va se mettre "en pause" : les seuls commerces alimentaires seront autorisés à ouvrir dans les 16 Länder, et les offices religieux sont annulés ou organisés en ligne.

"Le nombre de cas augmente de manière exponentielle et les lits de soins intensifs se remplissent à nouveau", a expliqué la chancelière. "Il est important d'utiliser la période de Pâques pour freiner la dynamique d'infections", a souligné mardi sur la chaîne ZDF son vice-chancelier, Olaf Scholz.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

En adoptant des mesures sévères pour les fêtes, l'Allemagne rejoint ainsi l'Italie, dont le chef du gouvernement Mario Draghi a fait adopter des restrictions drastiques pour les régions sous tension. L'ensemble du pays sera classé en rouge entre le 3 et le 5 avril, ce qui implique un confinement national. Le Portugal n'envisage de poursuivre son déconfinement qu'après le week-end pascal. D'autres pays adopteront des mesures plus souple, à l'instar de l'Espagne, qui accueille à nouveau des touristes et a décidé d'interdire les déplacements interrégionaux pour l'occasion. 

La France maintient son régime actuel

La France, de son côté, a choisi pour l'heure une voie médiane. "Les quatre semaines [de restrictions, ndlr] arrivent avant les vacances scolaires, mais pour le week-end de Pâques, on appliquera les règles décidées dans les 16 départements", a fait savoir jeudi dernier Jean Castex, après l'annonce des nouvelles mesures. Concrètement, à la différence des assouplissements des fêtes de fin d'année 2020, les réunions de familles resteront soumises, durant ce week-end de Pâques, aux mêmes restrictions. 

Dans la ligne de son nouveau slogan, "dedans avec les miens, dehors en citoyen", l'exécutif maintiendra donc l'interdiction d'organiser des réceptions, la limitation de nombre de personnes rassemblées, le couvre-feu à 19h et bien entendu le périmètre des 10 km pour se déplacer, sauf dérogation. 

Lire aussi

Le régime devrait toutefois être moins sévère qu'en Allemagne, puisque les autorités ont par exemple maintenu l'autorisation des offices religieux, dans le respect des protocoles sanitaires, contrairement à ce qui avait été décidé il y a un an, lors du premier confinement. 

L'objectif affiché par l'exécutif serait, après ce week-end de Pâques, de pouvoir desserrer les contraintes qui pèsent sur la population, avec les vacances de printemps en perspective. Un pari qui dépendra tout particulièrement de l'efficacité des mesures prises depuis ce week-end.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : le taux d'incidence remonte en Allemagne, pour atteindre son niveau de mai

Grève à la SNCF : 8 trains sur 10 sur la ligne TGV Atlantique ce samedi

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.