Zika : un homme diagnostiqué dans le Lot-et-Garonne

Santé

MÉTROPOLE – L’homme âgé d’une trentaine d’années, habitant dans la commune de Mas-d’Agenais, a contracté le virus alors qu’il revenait de Martinique. Une opération de démoustication a été lancée ce mardi matin.

Des traces du moustique tigre ont été retrouvées près du domicile d’un homme contaminé par le virus Zika dans le sud de la France, à Mas-d’Agenais. La préfecture du Lot-et-Garonne confirme que l’enquête menée par l’Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral Méditerranée (EID Méditerranée) "a démontré la présence de moustiques tigre (Aedes albopictus) potentiellement vecteurs de cette maladie dans le secteur où réside la personne malade".

EN SAVOIR + >>  Le virus Zika va se propager en France avec l'arrivée du moustique tigre

Opération démoustication ce mardi

Pour éviter tout risque d’épidémie, une opération de démoustication a été lancée ce mardi matin. La chasse aux moustiques s’est déroulée entre 4h et 7h du matin, "dans un rayon de 200 mètres autour du lieu où a été mis en évidence la présence du moustique". La cinquantaine de riverains a été tenus informés de la situation, selon la préfecture.

EN SAVOIR + >>  Zika : un site pour savoir si vous devez vous inquiéter

Le Lot-et-Garonnais, âgé d’une trentaine d’années, revenait d’un séjour en Martinique. C’est là-bas qu’il a été infecté par un moustique porteur de la maladie. Revenu depuis une dizaine de jours, l’homme a manifesté des symptômes de la maladie. "Le patient présentait un syndrome grippal, détaille le Dr Jean-Luc Barbe  à Sud-Ouest , qui a ausculté le trentenaire. Il m’a indiqué avoir été piqué à de nombreuses reprises là-bas. J’ai donc appliqué le protocole de précaution nécessaire." L’homme est aujourd’hui guéri et sa femme reste sous surveillance.

Protégez-vous !

C’est le quatrième cas de Zika "suspect ou avéré" dans le département, affirme encore la préfecture du Lot-et-Garonne. Pour rappel, le moustique tigre est déjà présent en France métropolitaine. S’il pique une personne infectée, il peut à son tour transmettre le virus. Depuis le mois de mai, les moustiques ont repris leur activité. Il est donc conseillé d’être particulièrement vigilant, surtout si vous revenez d’une zone à risques comme les Antilles.

EN SAVOIR + >>  3 conseils pour se protéger du moustique tigre

Comme il n’existe ni vaccin, ni traitement, le meilleur moyen d’éviter l’infection reste de se protéger du moustique. Pour cela, misez sur les vêtements amples et longs, que vous aurez préalablement imprégné d'un produit insecticide. N'oubliez pas d'utiliser un répulsif sur les zones découvertes. Faites également la chasse aux eaux stagnantes en vidant les coupelles sous les pots de fleurs, par exemple. A noter : moins craintif qu’un moustique commun, le moustique peut même vous piquer la journée.

EN SAVOIR + >>  Virus Zika : un vaccin d'ici fin 2016 ?

Lire et commenter