Comment fonctionne Signal, la messagerie sécurisée qui profite de l'exode des utilisateurs de WhatsApp

Comment fonctionne Signal, la messagerie sécurisée qui profite de l'exode des utilisateurs de WhatsApp

MODE D'EMPLOI - WhatsApp confronté à l'exode d'une partie de ses utilisateurs en raison d'un changement dans ses conditions d'utilisation, l'application de messagerie sécurisée Signal se frotte les mains. LCI vous dit tout ce qu'il faut savoir sur cette application soutenue notamment par Edward Snowden.

Six ans après une première apparition discrète sur les magasins d’applications en ligne de Google et Apple, la messagerie sécurisée Signal va peut-être enfin connaître son heure de gloire. L'application figure en tête des téléchargements sur les plateformes Apple Store et Google Play dans plusieurs pays depuis que son concurrent WhatsApp a prévenu qu'il partagerait davantage de données avec sa maison-mère Facebook. 

Ces derniers jours, l’application a aussi reçu le soutien de plusieurs grands noms de la Tech, à l’image de l'emblématique patron de Tesla et SpaceX, Elon Musk. "Téléchargez Signal", a-t-il lancé dans un tweet viral, invitant les utilisateurs à quitter WhatsApp pour migrer vers l’application. 

La confidentialité comme leitmotiv

Fondée en 2015 sous l'égide d'une fondation à but non lucratif, la messagerie sécurisée Signal est entièrement gratuite et vous permet de discuter discrètement, sans risquer de voir vos données être utilisées à des fins publicitaires. Actuellement, elle est considérée par les experts comme l'une des applications de messagerie les plus sécurisées de par sa capacité à chiffrer "de bout en bout" tous les échanges depuis un téléphone ou un ordinateur. 

En 2020, la Mozilla Foundation, dont la mission est de s'assurer qu'Internet demeure un bien commun ouvert et accessible à tout le monde, a désigné Signal comme l'"application de communication la plus sécurisée"

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle elle est rapidement devenue populaire auprès de tous ceux qui se soucient de la confidentialité de leurs échanges, de l’experts en sécurité informatique aux politiques qui partagent des données sensibles, en passant par les détenteurs de secrets professionnels, journalistes et avocats en tête. Et peut-être aussi quelques criminels. Mais à la différence de ses concurrentes, sa réputation n'a jamais été écornée jusqu'à présent. 

Pour rappel, l'application russe Telegram a été critiquée du fait de sa large utilisation par des djihadistes et WhatsApp, rachetée en 2014 par Facebook, a fait l'objet de plusieurs piratages retentissants, dont celui du téléphone du patron d'Amazon, Jeff Bezos, en janvier 2020.

Comment fonctionne l'application Signal ?

Simple d’usage et au design épuré, l’application ne nécessite pas de connaissances pointues en informatique. Comme n’importe quelle messagerie, elle vous permet d'envoyer des messages écrits, vocaux et vidéos aux autres utilisateurs de la messagerie. Elle intègre des "stickers", des petits dessins à échanger, permet d'envoyer des messages éphémères et de créer des groupes de discussion. Des émoticônes vous permettent en outre de réagir d'une simple pression sur le message de votre interlocuteur. 

Par ailleurs, comme sur WhatsApp, il est tout à fait possible d'effectuer des appels vocaux et vidéos. Pour l’installer, il suffit de se rendre dans les magasins d’applications officiels (AppleStore ou PlayStore) depuis son smartphone. 

Avant de se connecter, vous devrez simplement entrer votre numéro de téléphone. Signal va alors vous envoyer un code de six chiffres par message, pour vérifier qu’il s’agit bien de vous. Une procédure, encore une fois, assez classique. Ensuite, il vous sera demandé de définir votre code NIP, autrement dit un mot de passe. Une fois lancée, l’application utilisera le carnet d’adresses du téléphone pour vous indiquer parmi toutes les personnes y figurant qui utilisent déjà la messagerie. 

À noter qu’une application pour ordinateur existe en complément de l’application mobile sur le site web de la fondation. Il suffit de scanner un QR code avec l’application mobile pour se synchroniser et fonctionner.

C'est gratuit, mais vous n'êtes pas le produit

Pour la petite histoire, l'application de messagerie Signal naît en 2015, sans campagne marketing ni budget de communication, à San Francisco en Californie. Entièrement financée sous forme de dons, elle s'appuie sur une organisation à but non lucratif indépendante, baptisée Open Whisper Systems, dont le fondateur est Matthew Rosenfeld, un hackeur-navigateur aux dreadlocks blondes, plus connu sous le pseudonyme de Moxie Marlinspike. 

Dès son lancement, l'application reçoit le soutien public du lanceur d'alerte Edward Snowden, à l'origine des révélations sur les procédés des services secrets américains pour surveiller les télécommunications, qui l'utilise lui-même au quotidien. 

Lire aussi

Car à la différence de WhatsApp, dont le code source appartient à une entreprise privée, Facebook en l’occurrence, Signal est totalement indépendante et ne peut donc être taxée de partisanisme vis-à-vis de tel ou tel État. En 2018, la petite organisation a pris du galon en recevant une dotation de 50 millions de dollars de Brian Acton, l'un des fondateurs de Whatsapp qui avait quitté Facebook quelques mois plus tôt : il devient alors le président exécutif de la Fondation Signal, rebaptisée à cette occasion, avec le but de conquérir "des milliards d'utilisateurs", confiait-il au magazine économique Forbes. Il promet de ,ne pas vendre les données des utilisateurs et de ne pas diffuser de publicités.

Le nombre d'utilisateurs de la messagerie n'est pas connu. Mais si l'on en croit le spécialiste du marché applicatif App Annie, bien que l'application progresse dans les classements, on est encore très loin du compte : fin décembre 2020, Signal comptait environ 20 millions d'utilisateurs actifs par mois. Mais la messagerie sécurisée a commencé à tirer profit de l'exode des utilisateurs de WhatsApp. Entre le 6 et 10 janvier, l'application a été téléchargée  par plus de 7,5 millions de personnes dans le monde, selon le site Sensor Tower. Sa grande rivale, Telegram, dit avoir quant à elle enregistré 24 millions de nouveaux utilisateurs en 72 heures.

Comment quitter WhatsApp et migrer vers Signal ?

Pour mieux conquérir ses nouveaux utilisateurs, Signal a récemment mis en ligne un tutoriel pour les aider à importer facilement leurs conversations de groupe depuis une autre application de messagerie - à condition toutefois que tous les membres du groupe aient installé l’application. 

Pour ce faire, il suffit d’ouvrir l’application Signal et d’appuyer sur l'icône représentant un stylo en haut à droite de l’écran. Cliquez ensuite avec votre doigt sur "Nouveau groupe" et sélectionnez les membres du groupe. Une fois renommé, appuyez sur le nom du groupe en haut de l'écran.  Allez ensuite dans "Lien de groupe" et enfin cochez la case "Lien de groupe". Pour terminer, copiez le lien proposé par Signal et transmettez-le à votre groupe WhatsApp. L'opération ne prend qu'une poignée de secondes. Ensuite, il vous sera possible de supprimer votre compte WhatsApp, si vous le souhaitez.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : le nombre de morts en 24h au plus haut depuis le 30 novembre

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

L'acteur Jean-Pierre Bacri est mort à l'âge de 69 ans

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Lire et commenter