Dans quel sens tourne cette danseuse ? L’illusion qui trompe votre cerveau

Dans quel sens tourne cette danseuse ? L’illusion qui trompe votre cerveau

ANTI-COMPLOT - Quelles sont les mécanismes en jeu lors du développement d’une fausse information ? Thomas Huchon, spécialiste des fake news, décrypte chaque semaine les théories du complot dans notre nouvelle émission "Anti-complot". L’illusion d’optique de la "danseuse qui tourne" montre que notre cerveau peut, lui-même, reconstruire la réalité.

En matière d'image ou de vidéo, il faut se méfier de note cerveau. La vidéo d'une danseuse vient nous le rappeler. Thomas Huchon, chroniqueur dans la nouvelle émission de LCI Anti-complot a décrypté ce curieux phénomène (voir la vidéo ci-dessus). L’image centrale est une image en deux dimensions, sans profondeur et donc… sans repère pour notre cerveau. Elle a été créée par le designer japonais Nubuyuki Kayahara en 2003 et est connue sous le nom de "The Spinning Dancer".

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Selon les observateurs, la figure semble tourner dans le sens des aiguilles d’une montre ou… dans le sens inverse. " Vous ne pouvez pas savoir dans quel sens tourne la danseuse, mais votre cerveau sait que quand quelqu’un tourne sur lui-même, la jambe va passer dans un sens ou dans l’autre", commente Thomas Huchon. "C’est pourquoi il va fabriquer la réalité pour vous."

Le pouvoir de l'autosuggestion

L’origine scientifique de l’illusion vient du fait que le cerveau interprète en trois dimensions une image qui n’en a que deux. On appelle également ce principe celui de " l’autosuggestion"

"Le cerveau humain est capable de retranscrire la réalité. Ce petit exemple doit nous montrer qu’il faut être attentif à ce que nous voyons passer sur les réseaux sociaux", explique Thomas Huchon. 

Autre illusion d'optique... autre objet viral sur les réseaux sociaux : il y a quelques semaines, l’image d’un bateau – photographié au large des Cornouailles et semblant flotter dans le ciel en raison de l’effet visuel d’une brume de chaleur – a été très partagée par les médias anglo-saxons. Il s'agissait cette fois de l'effet - certes rare, mais parfaitement explicable - d'un mirage.

"Notre cerveau peut, contrairement à ce que nous pensons, ne pas être notre meilleur allié, mais parfois notre pire ennemi", conclut Thomas Huchon. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter