VIDÉO - Chauffage, éclairage, volets... Vivre dans une maison connectée, c'est comment ?

VIDÉO - Chauffage, éclairage, volets... Vivre dans une maison connectée, c'est comment ?

DOMOTIQUE - Les nouvelles technologies permettent désormais de contrôler de nombreux appareils de son habitation. Le 20H de TF1 vous fait découvrir certains de ces logements.

Par la voix ou du bout du doigt, Romain Théolaire programme tous les objets connectés de sa maison. Ce passionné des nouvelles technologies se déleste de quelques tâches du quotidien. Objectif, notamment : "ne plus se dire, lorsqu'on part avec les enfants pour les emmener à l'école : 'est-ce que j'ai bien éteint ça ?' Je n'ai pas à y penser. Je sais que ma maison est connectée et qu'elle va penser à ma place", déclare-t-il dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article.

Il a effectué sa première installation il y a trois ans : quatre caméras sur les murs extérieurs de la maison qui permettent une surveillance sur-mesure. "Ce qui est intéressant avec l'application, c'est que je l'ai paramétrée de manière à ce qu'elle me géolocalise. Automatiquement, elle détecte que je suis parti de chez moi et les caméras s'activent automatiquement", poursuit-il.

Toute l'info sur

Le 20h

Le deuxième appareil que ce jeune particulier a installé est un petit boîtier posé simplement sur sa chaudière, un thermostat connecté qui lui fait économiser 20% sur sa facture d'énergie, soit plus d'une centaine d'euros. "Au-delà de l'économie" qu'il réalise, Romain Théolaire nous explique que l'intérêt est aussi écologique : "ça me fait mal au cœur de chauffer ma maison alors que je ne suis pas là, que je suis absent : à distance, en balade, etc." Alors, dans ces moments-là, "je vais pouvoir, depuis mon téléphone, mettre le chauffage à distance", poursuit-il. 

Un changement qui peut vite faire du bien au portefeuille, puisqu'un degré de chauffage en moins entraine en moyenne une baisse de 12% sur la facture.

La connectivité dans le monde du chauffage, c'est une vraie révolution- Frédéric Roudergues, directeur marketing chez Sauter

Dans une usine de La Roche-sur-Yon (Vendée) où TF1 s'est rendu, la fabrication de radiateurs haute-technologie est d'ailleurs en plein essor. Pour répondre à la demande, la surface de l'atelier, où les puces connectées sont fabriquées, va ainsi doublier d’ici à 2024. 

"La connectivité dans le monde du chauffage n'est pas du tout un gadget, mais une vraie révolution. C'est une innovation attendue par nos clients. Il y a même une volonté d'accélérer" dans ce domaine, nous précise Frédéric Roudergues, directeur marketing chez Sauter, marque du Groupe Atlantic, à La Roche-sur-Yon.

Au sein de la même usine, la fabrication d'appareils connectés va même passer de 30% à 50% d’ici à quelques années. De quoi donner du travail au service innovation. "On est en train d'intégrer une nouvelle détection de présence, laquelle permet de chauffer quand il y a du monde ou d'éteindre quand il n'y a personne. C'est une fonction importante participant à la réalisation d'économies", indique aussi Frédéric Roudergues.

Les ampoules connectées, un marché qui "s'adresse à tout le monde"

Autre produit incontournable : les ampoules connectées, secteur dans lequel Leroy Merlin développe un large choix, et a même développé sa propre application gratuite pour contrôler la lumière. "On avait, avant, des clients qui étaient vraiment passionnés par la nouvelle technologie. Désormais, le produit s'adresse à tout le monde. Une ampoule vaut dans les 10 euros, vous allez pouvoir la piloter à distance, faire de la simulation de présence, par exemple pour la sécurité, ou encore faire varier les couleurs et les intensités", détaille Laurent Glaser, directeur stratégie Maison connectée chez Enki, la solution domotique de Leroy Merlin.

La plupart du temps, l'installation d'appareils connectés est simple, mais beaucoup, comme Alain Eriaud, préfèrent engager des artisans. Ce particulier que TF1 a rencontré a fait venir un électricien spécialisé en domotique, Frédéric Dubo, qui exerce à Nantes (Loire-Atlantique). Et la demande est soutenue : le professionnel nous explique qu'il faut "deux mois" d'attente pour qu'il intervienne chez un client.

Lire aussi

Pour connecter les 11 volets roulants de sa maison, Alain Eriaud a déboursé 700 euros. "On a un contact et un dialogue directs, des explications qui sont beaucoup plus porteuses", apprécie-t-il après l'intervention de l'électricien spécialisé.

63% des Français sont équipés d'un appareil connecté à leur domicile, révélait une étude réalisée en 2020. Un marché de la maison connectée qui se démocratise et pourrait bien s'étendre au jardin, notamment via des programmes adaptés en fonction de la météo.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.