Alerte dans la station spatiale internationale après un dégagement de fumée, l'équipage en sécurité

La Station spatiale internationale au-dessus de la Terre.

INQUIÉTUDE - L'agence russe Roscosmos a annoncé ce jeudi que de la fumée et une odeur de plastique brûlé avaient été détectées au sein de la station spatiale internationale (ISS). Toutefois, la sécurité de l'équipage ne serait pas menacée par cette alerte.

Une petite frayeur pour Thomas Pesquet et les autres membres de l'équipage de la station spatiale internationale. "Le 9 septembre, à 4h55 heure de Moscou, un détecteur de fumée s'est déclenché dans le module de service Zvezda du segment russe de l'ISS lors du changement automatique de la batterie et une alarme s'est déclenchée", a indiqué jeudi dans un communiqué Roscosmos. L'astronaute français Thomas Pesquet aurait aussi fait part d'une odeur de plastique brûlé, parvenue au segment américain depuis la partie russe de la station en raison de la ventilation.

Toute l'info sur

Thomas Pesquet dans l'espace

Une situation sous contrôle mais...

Néanmoins, l'agence spatiale russe a précisé que la situation était désormais sous contrôle et que "tous les systèmes fonctionnent normalement". Selon elle, un filtre atmosphérique a été utilisé "pour éliminer une éventuelle pollution par les fumées". L'équipage a ensuite continué sa nuit, ajoute-t-elle, précisant que "l'équipage continue de s'entraîner normalement pour la sortie dans l'espace" prévue dans l'après-midi.

Ce nouvel incident est le dernier d'une longue série. Il intervient dans un contexte où la société spatiale russe, chargée de la maintenance de la partie russe de l'ISS, a jugé fin août inquiétant son état. Près de 80% des systèmes de vol seraient notamment en "fin de leur durée de service"

La semaine dernière, l'ingénieur en chef de la compagnie russe Energia, Vladimir Solovyov, avait également expliqué à Reuters que des fissures avaient été trouvées à bord du module Zarya. "Cette découverte est très mauvaise et augure une possible expansion des fissures au fil du temps", soulignait-il. 

Lire aussi

Deux cosmonautes, Oleg Novitsky et Piotr Doubrov, doivent effectuer une sortie extra-véhiculaire ce jeudi après-midi afin de poursuivre les travaux d'intégration du nouveau module scientifique russe Nauka, qui s'est amarré fin juillet à l'ISS, après presque 15 ans de retards et de déboires techniques. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'Australie avait de "profondes et sérieuses réserves" concernant les sous-marins français, riposte son gouvernement

EN DIRECT - Crise des sous-marins : après son rappel des États-Unis, l'ambassadeur français reçu ce soir par Macron

EN DIRECT - Covid-19 : l'ONU appelle à ce que 70% de la population mondiale soit vaccinée mi-2022

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.