Espace : la Chine pose un robot sur Mars et s'offre une première mondiale

Espace : la Chine pose un robot sur Mars et s'offre une première mondiale

CONQUÊTE - La mission vers la planète rouge, inaugurale pour la Chine, a abouti à un atterrissage "avec succès". En février dernier, le pays avait déjà réussi à placer une sonde spatiale en orbite de Mars.

Les ambitions spatiales de Pékin apparaissent sans limite, ce samedi 15 mai, : le pays asiatique a réussi à poser, tôt dans la matinée, un petit robot téléguidé à la surface de Mars. Une première pour la Chine. L'atterrissage a eu lieu à 7h18 heure de Pékin (1h18 en France) dans une zone de la planète rouge nommée "Utopia Planitia", une vaste plaine située dans l'hémisphère nord de Mars, selon l'agence spatiale chinoise (CNSA).

Toute l'info sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

"L'atterrisseur Tianwen-1 s'est posé avec succès dans la zone prédéfinie" sur Mars avec à bord le robot "Zhurong", a indiqué la télévision publique CCTV, qui a diffusé une édition spéciale intitulée "Nihao Huoxing" ("Hello Mars"), et précisé qu'un "signal" avait été reçu sur Terre. Le président chinois, Xi Jinping, a adressé ses félicitations.

Une mission lancée en juillet 2020

En juillet 2020, les Chinois ont lancé, depuis la Terre, leur mission inhabitée "Tianwen-1", du nom de la sonde envoyée dans l'espace. Elle est composée de trois éléments : un orbiteur qui tourne autour de Mars, un atterrisseur qui s'est posé sur la planète rouge samedi et, à bord de ce dernier, un robot téléguidé : "Zhurong".

En février dernier, "Tianwen-1" s'était installée en orbite martienne et avait réussi à prendre des clichés de la planète rouge. L'exploit réalisé par Pékin, samedi, doit désormais permettre au robot "Zhurong" de sortir de l'atterrisseur. Réaliser ces trois opérations lors d'une mission inaugurale vers Mars constitue une première mondiale.

La Chine a déjà fait rouler deux robots sur la Lune

D'un poids d'environ 240 kg, "Zhurong" doit conduire des analyses du sol, de l'atmosphère, prendre des photos et cartographier la planète rouge. La Chine a déjà une expérience en la matière : elle a fait rouler deux petits robots sur la Lune, les "Lapins de jade" 1 et 2, déposés respectivement en 2013 et 2019. La mission sur Mars doit aussi chercher d'éventuels signes de vie passée.

"Zhurong" est muni de panneaux solaires pour son alimentation électrique et est censé être opérationnel durant trois mois. Le robot est également équipé de caméras, d'un radar et de lasers qui lui permettront notamment d'étudier son environnement et d'analyser la composition des roches martiennes.

Lire aussi

La Chine investit des milliards d'euros dans son programme spatial, afin de rattraper l'Europe, la Russie et les États-Unis. 

Elle a envoyé son premier astronaute dans l'espace en 2003. La Chine lance également des satellites pour elle-même ou pour le compte d'autres pays. Et en 2019, elle a posé un engin sur la face cachée de la Lune, une première mondiale. L'an dernier, des échantillons de Lune ont été rapportés sur Terre.

Le géant asiatique prévoit par ailleurs d'assembler une grande station spatiale d'ici à 2022. Et il espère envoyer des hommes sur la Lune d'ici à une dizaine d'années. Le premier des trois éléments de sa station spatiale a été lancé fin avril. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 17 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône toujours en alerte canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

Disparition de Delphine Jubillar : son mari Cédric, sa mère et son beau-père en garde à vue

VIDEO - Sortie hors de l'ISS de Thomas Pesquet : tout ne s'est pas passé comme prévu

Rappel massif de glaces : qu'est-ce que l'oxyde d'éthylène, la substance en cause ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.