Michelin s’appuie sur la compétition pour innover au bénéfice d’une mobilité plus durable

Michelin s’appuie sur la compétition pour innover au bénéfice d’une mobilité plus durable

L’industriel français révèle un pneumatique intégrant 46 % de matériaux durables conçu pour la compétition automobile, dont les innovations technologiques bénéficieront aussi aux pneus des véhicules grand public.

Michelin a toujours été à la pointe de l’innovation depuis 150 ans. Aujourd’hui plus que jamais, le groupe industriel français met ses avancées technologiques au service de l’environnement et révèle un pneu compétition fabriqué à partir de matériaux durables. L’équation de départ n’est pourtant pas aisée. Comment allier hautes performances et impact minimum sur les ressources de la planète ? Un début de réponse vient d’être apporté.

Toute l'info sur

Marques de Fabrique

Recyclage et matière d’origine naturelle

L’industriel français révèle un pneumatique intégrant 46 % de matériaux durables conçu pour la compétition automobile et plus précisément pour le prototype à hydrogène Mission H24 de GreenGT, une voiture développée pour les courses d’endurance. Parmi les matériaux durables qui composent ce pneu, on retrouve notamment du noir de carbone récupéré à partir de pneus en fin de vie. La société Enviro, partenaire du groupe Michelin, a développé un procédé unique permettant aux pneus mis au rebut d’être recyclés grâce à la pyrolyse. Ce procédé consiste à soumettre les pneumatiques à des très hautes températures pour obtenir d’autres produits et récupérer certains composants d’origines, comme le noir de carbone. Parce que rien ne se perd, tout se transforme, le noir de carbone récupéré peut ainsi entrer dans le processus de fabrication de nouveaux pneus. Le nouveau-né de Michelin contient aussi des matériaux naturels comme le caoutchouc naturel, les écorces d’orange et de citron, de la résine de sapin et de l’huile de tournesol. Des matières sélectionnées afin de privilégier des composants d’origine naturelle ou recyclé, plutôt qu’utiliser des composants issus du pétrole, tout en maintenant l’excellence des performances, caractéristiques de Michelin. 

La compétition sportive comme laboratoire technologique pour les pneus de demain

Le Groupe présent dans 170 pays a annoncé son ambition d’avoir 100 % de matériaux durables dans tous ses pneumatiques à horizon 2050, mais déjà 40% dès 2030. Ce nouveau pneu représente donc une preuve tangible sur le chemin de cette ambition.  Car pour Michelin, la compétition dans les sports mécaniques est un laboratoire technologique grandeur nature qui permet de développer et tester de nouvelles solutions durables dans les conditions les plus extrêmes et d'accélérer leur application dans les pneumatiques de tout le monde. 

Une approche globale pour limiter l’impact sur l’environnement

En parallèle de l’intégration de plus en plus de matériaux durables dans ses pneus, l’industriel s’attache à mettre en œuvre des principes d’éco-conception. Le but est de limiter l’impact sur l’environnement du pneumatique à toutes les étapes de son cycle de vie, depuis l’approvisionnement en matières premières en passant par la production, le transport et l’usage, jusqu’à sa phase de recyclage.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : deux morts, une personne toujours portée disparue

EN DIRECT - Le vaccin Pfizer/Biontech "toujours efficace" contre le variant Omicron après "trois doses", annonce l'entreprise

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Pour Christian Estrosi, Emmanuel Macron "a fait le job pendant cinq ans"

"Koh-Lanta" : ce sont Ugo, Claude et Laurent qui s’affronteront sur les poteaux en finale

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.