Panne géante : Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp à l'arrêt pendant plusieurs heures

Réseaux sociaux : panne mondiale sans précédent

BUG - Lundi, les applications du groupe Facebook ont été momentanément inaccessibles pour de nombreux utilisateurs, dans plusieurs pays, à la suite d'un "changement de configuration défectueux" de ses serveurs.

Comme à chaque incident, les utilisateurs se sont rués sur Twitter pour inonder le réseau de hashtags #facebookdown ou encore #instagramdown. Une panne majeure a touché ce lundi 4 octobre, à partir de la fin d'après midi l'ensemble des applications appartenant à Facebook, à savoir le site Facebook lui-même, mais aussi Messenger, WhatsApp et Instagram. Des centaines de millions d'utilisateurs ont été potentiellement touchées par cette panne qui a duré près de sept heures. 

Sur Twitter, le groupe Facebook a réagi peu après 18h, expliquant travailler à un retour à la normale : "Nous sommes conscients que certaines personnes rencontrent des difficultés pour accéder à l'application Facebook. Nous travaillons pour que les choses reviennent à la normale le plus rapidement possible, et nous nous excusons pour tout inconvénient". 

Puis, quelques heures plus tard, le directeur technique du groupe Mike Schroepfer a donné des précisions sur la situation, encore peu claire : "*Sincères* excuses à tous ceux qui sont actuellement touchés par les pannes des services Facebook. Nous rencontrons des problèmes de réseau et les équipes travaillent aussi vite que possible pour déboguer et restaurer le plus rapidement possible".

"Soyez indulgents avec nous"

Un bug confirmé par le réseau Instagram, toujours sur Twitter : "Instagram et ses amis ont un peu de mal en ce moment, et vous pouvez avoir des problèmes pour les utiliser. Soyez indulgents avec nous, nous sommes dessus !". D'après le site spécialisé Downdetector, qui recense les signalements de bug effectués par des utilisateurs, les quatre réseaux ont été touchés aux alentours de 17h, heure de Paris, par une panne massive affectant plusieurs pays dont la France, l'Allemagne, les États-Unis, les Philippines ou encore le Royaume-Uni d'après le Guardian. 

Lire aussi

Pour l'application Instagram, plus de 96.000 rapports d'erreurs ont ainsi été envoyés par des internautes entre 17h et 18h, rapporte Downdetector. Globalement, à partir de 22 heures, les signalements d'incidents étaient largement en baisse, avant  un retour progressif à la normale aux alentours de minuit. 

 "À l'immense communauté de personnes et entreprises dans le monde qui dépendent de nous : nous sommes désolés. Nous travaillons dur à vous redonner accès à nos applis et services et sommes heureux de vous dire qu'ils reviennent en ligne en ce moment", a tweeté Facebook lundi à 22H30 GMT, après sept heures de panne.

Finalement, lundi soir, Facebook a indiqué dans un communiqué que la panne majeure de ses réseaux et messageries avait été 

causée par un "changement de configuration défectueux" de ses serveurs, qui a empêché ses utilisateurs d'accéder à la plateforme, Instagram, WhatsApp ou Messenger pendant environ sept heures.

La dernière panne significative de Facebook remonte à 2019, lorsqu'une erreur technique avait affecté ses sites pendant 24 heures, selon le NY Times. Le site Downdetector, qui suit les pannes des services numériques, a identifié celle de ce lundi comme étant "la plus importante qu'il ait jamais observée".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.