Perséides 2021 : nos bons conseils pour ne rien louper de la pluie d'étoiles filantes attendue dans la nuit du 12 au 13 août

Le pic d'observation annuel des Perséides aura lieu dès 21 heures ce jeudi 12 août.

PLEIN LES YEUX - La traditionnelle pluie d'étoiles filantes du mois d'août illumine le ciel jusqu'au 15, mais le pic d'activité aura lieu dans la nuit de jeudi 12 à vendredi 13 août. Voici trois conseils de LCI pour accroître vos chances d'en profiter.

Jusqu'à 100 étoiles filantes par heure. C'est ce que vous pourrez observer ce jeudi dès 21 heures si vous levez les yeux vers le ciel. Mais attention, même si aucun instrument n'est nécessaire pour profiter de ce spectacle nocturne annuel appelé "Perséides", certaines conditions pour une expérience réussie sont requises. On vous explique comment apprécier au mieux la traditionnelle pluie d'étoiles filantes du mois d'août. 

Fuir les lumières des villes

Tout d'abord, comme pour toutes observations des astres, le plus important est de s'éloigner des villes pour échapper à la pollution lumineuse. En effet, plus le ciel est sombre, plus les étoiles filantes sont visibles. Il est ainsi recommandé de s'installer confortablement en bord de mer ou à la montagne. Pas d'inquiétude toutefois si vous ne pouvez pas vous échapper des villes éclairées, il est toujours possible de contempler les points les plus lumineux dans la nuit du 12 au 13 août.

À noter que toutes les lumières parasites sont à proscrire, y compris celle du téléphone portable. Cela conduirait vos pupilles à se contracter, du fait de la luminosité de l’écran. Il faut ensuite compter 15 minutes environ pour retrouver sa vision nocturne, précise la Cité de l'Espace.

Lever les yeux dès 21 heures

Pour admirer ces traînées lumineuses fugaces, aucun instrument scientifique n'est exigé. Télescope ou jumelles réduiraient votre champ de vision et risqueraient de vous faire rater des étoiles filantes. "Seul l’œil offre une vision grand angle qui restituera l’ampleur du phénomène", expliquait l'Association française d'astronomie (Afa). 

À noter que si La Cité de l'Espace explique que les modélisations du pic donnent cette année un maximum vers 21 heures en France métropolitaine, "le ciel ne devient idéal pour observer les Perséides que plus tard, après 22 heures".

Être patient jusqu'à minuit

Selon l'Afa, qui met une carte du ciel à disposition sur son site, l’heure approximative d’observation idéale est donc autour de 23h15. "Il convient d'ajouter environ 25 min si vous êtes à l’ouest (heure à Brest), retranchez 25 min si vous êtes à l’est (heure à Strasbourg)", précise l'Association.  

Ainsi, il s'agit de faire attention à ne pas commettre l'erreur la plus courante concernant les Perséides ; celle qui consiste à sortir vers 21 heures, à jeter un coup d’œil rapide vers le ciel et à s’en tenir là, en repartant bredouille.

Le mieux est donc bel et bien d’attendre que la nuit soit la plus noire possible dans le but d'adapter ses yeux à la vision nocturne, nécessaire pour percevoir les étoiles filantes. 

Pour ceux qui ne peuvent pas bénéficier soit d'un temps clément, soit de temps tout court pour regarder le phénomène, la Nasa diffuse en live sur son compte YouTube

Lire aussi

Pour rappel, ces Perséides, visibles tous les ans, entre la mi-juillet et la mi-août, sont composées de petites particules de la comète Swift-Tuttle. En croisant l'orbite terrestre, les petits débris cométaires cognent dans les molécules de l’atmosphère. Ce choc, extrêmement violent, produit de la lumière. Chaque débris se transforme alors en "étoile filante".

Si les débris de Swift-Tuttle sont visibles chaque été sous forme de pluie d'étoiles filantes, la comète, en revanche, ne s'approche de la Terre que tous les 122 ans. Le dernier passage remonte à 1992 et son approche de l'atmosphère avait provoqué une pluie d'étoiles filantes encore plus sublime. Swift-Tuttle reviendra à proximité de notre planète en l'an 2126.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Interview d’Eric Zemmour sur LCI : retrouvez nos vérifications

Elections en Allemagne : qui est Olaf Scholz, qui pourrait succéder à Angela Merkel ?

Grippe, gastro, angine et rhume de retour : bonne ou mauvaise nouvelle sur le front du Covid ?

Éric Zemmour est l'invité de Ruth Elkrief sur LCI ce lundi 27 septembre à 20h35

Emmanuel Macron l'inaugure ce lundi : à quoi sert la nouvelle académie de l'OMS, dirigée par Agnès Buzyn ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.