Qui est l’octogénaire qui va accompagner Jeff Bezos dans l’espace ?

Qui est l’octogénaire qui va accompagner Jeff Bezos dans l’espace ?

PORTRAIT - Blue Origin, la compagnie de tourisme spatial de Jeff Bezos, a annoncé jeudi que Wally Funk, première inspectrice femme de l'agence américaine de l'aviation, accompagnerait le milliardaire dans l'espace le 20 juillet.

Jeff Bezos fera d'une pierre deux coups dans moins de trois semaines. L'homme d'affaires et patron d'Amazon s'envolera pour l'espace, le 20 juillet, à bord de New Shepard, la fusée de sa compagnie de tourisme spatial, Blue Origin. Pour le premier vol habité de sa société, il emmènera son frère et une invitée de marque : Wally Funk, une octogénaire américaine au profil symbolique.

La femme de 82 ans, "invitée d'honneur" du vol spatial, deviendra la personne la plus âgée à voyager dans l'espace. Une consécration pour cette pionnière, la première inspectrice femme de la FAA, l'agence américaine de l'aviation.

Toute l'info sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

Née le 1er février 1939 au Nouveau-Mexique, Wally Funk reçoit sa première leçon de pilotage à l'âge de neuf ans. Dans les années 60, alors qu'elle n'a que 22 ans, elle fait partie d'un programme privé appelé Mercury 13. Il s'agit d'un groupe de treize femmes ayant passé les mêmes tests que les astronautes masculins sélectionnés dans le cadre du programme Mercury de la Nasa pour envoyer les premiers Américains dans l'espace. 

Elle est alors la plus jeune à avoir réussi le programme, composé de tests éprouvants et dangereux. "Ils m'ont dit que j'avais fait le travail mieux et plus vite que n'importe lequel des hommes", déclare Wally Funk dans une vidéo publiée sur le compte Instagram de Jeff Bezos, où on la voit le prendre dans ses bras dans une explosion de joie. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jeff Bezos (@jeffbezos)

Et l'octogénaire d'ajouter, à propos de ses jeunes années : "Alors j'ai contacté la Nasa, quatre fois. J'ai dit que je voulais devenir astronaute. Mais personne ne voulait me prendre. Je ne pensais pas que j'irais là-haut un jour." Jeff Bezos résume : "Même en ayant réussi leur entraînement, le programme a été annulé, et aucune des treize (participantes) n'a volé" dans l'espace.

À l'époque, déjà, Wally Funk ne se démonte pas. Elle part en Russie poursuivre son rêve d'étoiles. Là-encore, elle réalise des tests. Et là encore, ses résultats sont époustouflants. 

La première femme inspectrice de la FAA

Alors, elle insiste, persiste, avant de mettre entre parenthèses son ambition démesurée. À défaut d'étoiles, elle se contentera de nuages. Elle devient ainsi, dans les années 1970, la première femme inspectrice de la Federal Aviation Agency, l'agence américaine de l'aviation, la prestigieuse FAA. 

Quelques années plus tard, elle fait voler en éclats un nouveau plafond de verre : elle est, là encore, la première femme à devenir enquêtrice sur la sécurité aérienne du National Transportation Safety Board, une agence gouvernementale en charge des enquêtes sur les accidents aéronautiques, routiers, maritimes, ferroviaires.

Lire aussi

Par deux fois, Wally Funk voit son rêve lui échapper. En 1983, c'est l'astronaute Sally Ride qui devient la première Américaine à aller dans l'espace. Dix ans plus tard, rebelote : Eileen Collins devient la première femme à piloter une navette spatiale dans l'espace. Nous sommes en 1993, et Wally Funk a déjà 54 ans. Elle est désormais trop âgée pour qu'une agence spatiale l'envoie là-haut.

La fin du rêve ? Ce serait mal connaître l'intrépide aviatrice. En 2012, elle débourse la modique somme de 200.000 dollars pour s'envoler enfin dans l'espace, à bord d'une fusée Virgin Galactic. La compagnie de Richard Branson, grande concurrente de celle de Jeff Bezos, promet alors de l'emmener.

En 2019, le Britannique souligne, dans un tweet, qu'il avait été dit à Wally Funk, dans sa jeunesse, "que la place d'une femme n'était pas dans l'espace", mais elle n'a "pas abandonné". Richard Branson, se félicite alors qu'elle soit "une future astronaute de Virgin Galactic"

Mais le Britannique, dont le vol n'avait pas de date programmée, semble s'être fait coiffer au poteau par Blue Origin, puisque la navette de Virgin Galatic ne devrait pas, sauf improbable retournement de situation, s'envoler avant le 20 juillet.

Qu'importe, pour Wally Funk. Ce duel de milliardaires est probablement très loin de ses préoccupations. Car après 60 ans d'essais infructueux, six décennies à se contenter des nuages, l'octogénaire touche au but. Dans la vidéo où on la voit en compagnie de Jeff Bezos, ce mercredi, l'inépuisable aviatrice savoure : "Enfin !"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉOS - Vaccin : les réponses d'Emmanuel Macron aux questions des jeunes sur Instagram et TikTok

Vacances : à quoi ressemble un camping de luxe dans le Sud de la France ?

VIDÉO - Les vaccinés, aussi contagieux que les non-vaccinés ? Les précisions du Pr Bréchot

EN DIRECT - Covid-19 : San Francisco et la Louisiane réimposent le masque en intérieur

EN DIRECT - JO de Tokyo : Simone Biles en bronze à la poutre après sa semaine de galère

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.