Climat : les Pays-Bas craignent une montée des eaux bien pire que prévue

Les essentiels de l'info du 26 octobre 2021 à 06h29

SCIENCE - Pour la première fois, les experts néerlandais s'attendent à une montée des eaux de plus d'un mètre d'ici à 2100. Elle pourra atteindre 2 mètres si rien n'est fait d'ici là en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Les milliers de kilomètres de digues qui jusque-là permettait aux Pays-Bas de rester au sec pourraient ne plus suffire. Le niveau de la mer pourrait augmenter bien plus que prévu le long des côtes néerlandaises, selon les dernières estimations rendues public ce lundi par l'Institut météorologique royal des Pays-Bas (KNMI). Jusqu'à présent, les scientifiques néerlandais tablaient sur une augmentation d'un mètre maximum d'ici la fin du siècle. 

"Si nous ne réduisons pas les émissions de gaz à effet de serre, le niveau de la mer au large des côtes néerlandaises pourrait monter de 1,2 mètre vers 2100 par rapport au début de ce siècle", d'après ces nouvelles projections. Pire, l'eau pourrait monter à près de 2 mètres d'ici 2100 dans le cas où la fonte de la calotte glaciaire au pôle Sud venait à s'accélérer. C'est la première fois qu'un tel chiffre est mentionné de manière officielle.

Lire aussi

Pays vulnérable, près du tiers de sa surface est en-dessous du niveau de la mer, mais sauvé par un complexe et très coûteux réseau de canaux et de digues empêchant sa submersion.  

Chaque année, près de 60% du pays est menacé par des inondations chroniques, surtout sur la côte et près des fleuves. En juillet, le pays avait déjà fait face à des inondations de grande ampleur, en même temps que l'Allemagne et la Belgique.

Un tiers du territoire menacé

"L’époque où nous pouvions contrôler l’eau, la terre et le sol à notre guise est révolue, a par ailleurs déclaré Rogier van de Sande, président de l’office national des eaux néerlandais, des choix drastiques sont nécessaires dans l’aménagement du territoire des Pays-Bas"  pour contenir les effets du changement climatique. 

"S'adapter aux conditions météorologiques extrêmes et anticiper l'élévation du niveau de la mer doivent être une priorité absolue pour un nouveau gouvernement", a-t-il ajouté, alors que quatre parties négocient en ce moment la formation de la future coalition au pouvoir, les questions climatiques étant au centre des discussions. Rapporté à leur population, les Pays-Bas demeurent pour l'heure l’un des principaux pays pollueurs de l'Union européenne. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : pas de fêtes du Nouvel An à Rio de Janeiro

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Norvège : une fête d'entreprise vire au probable foyer du variant Omicron, la moitié des convives infectés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.