Retour de Thomas Pesquet sur Terre : les astronautes devront porter des couches dans la capsule de SpaceX

Retour sur Terre retardé pour Thomas Pesquet

BESOINS NATURELS - Alors qu'ils doivent quitter la Station spatiale internationale ce lundi après un nouveau report, Thomas Pesquet et ses comparses vont devoir porter des couches sur le trajet du retour vers la Terre. En cause, les toilettes défectueuses de la capsule Crew Dragon.

C'est une situation improbable que vont vivre Thomas Pesquet et ses collègues. Le Français et trois autres astronautes quitteront la Station spatiale internationale lundi 8 novembre après avoir passé plus de six mois dans l'espace. Oui, mais voilà, les toilettes de la capsule Crew Dragon seraient défectueuses, rapporte le quotidien britannique The Independant. La fuite aurait été découverte lorsque les astronautes ont "retiré des panneaux de plancher", en prévision du voyage de retour. 

Toute l'info sur

Thomas Pesquet dans l'espace

À cause de ce problème, les pilotes vont devoir porter des couches - ou du moins un équivalent - pendant les 20 heures du vol. La NASA parle ainsi de "sous-vêtements" absorbants. L'astronaute américaine Megan McArthur a déclaré vendredi que la situation n'était "bien sûr pas optimale" mais que l'équipage ferait face à ce désagrément. "Les vols spatiaux sont remplis de nombreux petits défis. Ce n'est qu'un de plus que nous rencontrerons et dont nous prendrons soin dans notre mission. Nous ne sommes donc pas trop inquiets à ce sujet", a-t-elle ajouté lors d'un briefing depuis l'espace.

Un retour sur Terre lundi

L'équipage de Crew-2, composé de Thomas Pesquet, du Japonais Akihiko  Hoshide et des Américains Shane Kimbrough et Megan McArthur, rentrera sur Terre ce lundi 8 novembre. Ils n'attendront donc pas l'arrivée à bord de l'ISS des quatre astronautes de Crew-3, dont le décollage a été plusieurs fois retardé, notamment à cause de la météo. 

Lire aussi

Après son retour sur Terre et quelques tests pour vérifier son état de santé en Floride, l'ingénieur de 43 ans sera très rapidement transporté jusqu'à Cologne, en Allemagne, où se trouve le Centre européen des astronautes. Il y suivra "pendant trois semaines un programme intense de remise en forme", et sera soumis aux mêmes tests qu'avant et durant son séjour en apesanteur, afin de contribuer à la collecte de données scientifiques sur l'effet d'un séjour long en orbite sur le corps humain. "Et ensuite j'espère, première semaine de vacances depuis de nombreux mois", a-t-il déjà annoncé avec humour. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.