Strasbourg : après les séismes de vendredi, "arrêt définitif" de la centrale géothermique

Strasbourg : après les séismes de vendredi, "arrêt définitif" de la centrale géothermique

À Strasbourg, les habitants ont encore été réveillés ce matin par de petites secousses. Des séismes de faible magnitude, mais qui se répètent régulièrement depuis des mois. Une centrale géothermique en construction est montrée du doigt.

La préfecture du Bas-Rhin a annoncé lundi l'"arrêt définitif" des travaux sur le site de la centrale géothermique au nord de Strasbourg après une série de séismes survenus depuis fin octobre, dont le plus important, de magnitude 3,5, a été enregistré vendredi dernier. "Ce projet, implanté dans une zone urbanisée, n'offre plus les garanties de sécurité indispensables et doit donc être stoppé", a annoncé la préfecture, précisant dans un communiqué qu'un arrêté avait été pris en ce sens lundi.

Le Réseau national de surveillance sismique (Rénass) avait classé ces deux tremblements de terre comme "induits", c'est-à-dire provoqués par l'activité humaine. L'épicentre du premier séisme se trouve en effet à une dizaine de kilomètres de Strasbourg, près de la centrale géothermique de l'entreprise Fonroche pas encore mise en exploitation, sur les communes de Vendenheim et Reichstett. Sur ce site,à proximité du site d'une ancienne raffinerie, deux puits ont été creusés, profonds de cinq kilomètres, afin de pomper l'eau chaude souterraine pour en exploiter en surface le potentiel énergétique et la réinjecter ensuite sous pression dans le sous-sol.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter