VIDÉO - À Hong Kong, un trajet en autobus pour vaincre l'insomnie

VIDÉO - À Hong Kong, un trajet en autobus pour vaincre l'insomnie

INSOLITE - Stressés ou en manque de sommeil, les résidents de Hong Kong peuvent désormais prendre un bus... pour faire la sieste.

Le "sleeping bus tour" a été lancé à la mi-octobre à Hong Kong, et son avenir  semble prometteur, car tous les voyages affichent complet. Mais qu'en est-il exactement ? L'idée a été transmise à un voyagiste en quête de nouvelles offres par un ami. Celui-ci se plaignait de ne pouvoir dormir réellement bien que dans les transports en commun mais malheureusement sur de courtes durées.

Qu'à cela ne tienne, le patron de l'agence de voyage Ulu a rebondi sur l'idée pour créer sa nouvelle formule touristique : une excursion de 85Km en 5 heures à bord d'un "bus silencieux" pour un public citadin stressé  ou insomniaque. La finalité n'est pas la destination, mais le contexte favorable au sommeil, au repos qu'il procure. 

Tout débute dans un  restaurant, où les clients se voient servir un repas le  "Food Coma Lunch", une invitation à la somnolence.

Ils rejoignent ensuite un bus à impériale, se mettent à l'aise pour le trajet : boules anti-bruit et masques de sommeil leur sont fournis. Il existe 4 catégories de placement allant du siège standard sur le "pont inférieur" à la "cabine de couchage zéro décibel" du pont supérieur. Les prix varient de 11,5 euros à une centaine d'euros.

L'excursion proprement dite commence alors et s'effectue sur des routes peu fréquentées, avec le moins de feux rouges possibles. Le calme ambiant et le doux bercement du moteur font ensuite le reste... Si certains ne dorment pas, ils peuvent se détendre au maximum et profiter des arrêts d'étapes pour des séances de photos. Les passagers sont aussi autorisés à descendre plus tôt du bus, à l'un des points de débarquement, s'ils préfèrent continuer à dormir chez eux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Pourquoi Emmanuel Macron se rend-il aux Émirats, au Qatar et en Arabie saoudite ?

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.