Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, cimetière de débris spatiaux en plein Pacifique ?

Chute d'une fusée chinoise : qu'est-ce que le point Nemo, cimetière de débris spatiaux en plein Pacifique ?

SOLITUDE - Ce "cimetière des satellites", situé dans l'océan Pacifique, est l'endroit le plus retiré de la planète. Jusqu'à 300 engins spatiaux y dormiraient.

Redouté par les navigateurs, connu des astronomes, le point Nemo, ou Pôle Maritime d'Inaccessibilité, fascine autant qu'il intrigue. Cet endroit, le plus retiré du globe, est utilisé par les agences spatiales du monde entier pour y faire chuter les débris spatiaux. C'est là qu'aurait dû terminer l’étage principal de la fusée chinoise Longue Marche 5B, dont le retour, incontrôlé, s'est finalement achevé dimanche dans l'océan indien au dessus des Maldives.

Où se trouve le point Némo ?

Le Pôle Maritime d'Inaccessibilité se situe dans l'océan Pacifique à la latitude 48°52'31'' Sud et à la longitude 123°23'33'' Ouest. D'après Stijn Lemmens, du Bureau des débris spatiaux de l'ESA (Agence spatiale européenne), "le point Nemo se trouve au large des côtes de l'Antarctique, de la Nouvelle-Zélande, des îles Piticairn et du Chili". Il est par ailleurs situé à 2688 kilomètres de la terre émergée la plus proche, à savoir l'île Ducie, un atoll inhabité. 

Lire aussi

Pourquoi est-ce un cimetière de débris spatiaux ?

Cette zone ultra-isolée est vaste de 22 millions de km², mais ce n'est pas son seul avantage. Elle est aussi "le lieu le plus mort de l’océan", c'est-à-dire "la région biologiquement la moins active du monde" expliquait, en 2009, l'océanographe Steven D’Hondt, de l’Université de Rhode Island. 

Combien d'engins y sont déjà tombés ?

Entre 250 et 300 engins spatiaux dormiraient dans la zone, au fond de l'océan. Parmi ceux-ci, quelques invités de marque, comme la station spatiale soviétique Mir et ses 120 tonnes, arrivés en 2001, ou encore la station chinoise Tiangong 1, de retour sur Terre depuis février 2018. La station spatiale internationale (ISS) devrait, elle aussi, rejoindre le point Nemo, mais pas avant 2028. 

Pourquoi est-il redouté des navigateurs ?

Le Pôle Maritime d'Inaccessibilité est si reculé qu'il implique une solitude extrême pour les navires qui s'y aventureraient. Et pour cause : en cas de problème, il faudrait à une équipe de sauvetage au moins 15 jours pour rallier la zone. Sans compter qu'en cas de défaillance des outils de navigation, la zone est si vaste qu'une localisation d'éventuels naufragés serait quasiment impossible.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 28 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Rappel de nombreux lots de glaces en raison d'un pesticide cancérogène

REVIVEZ - France-Allemagne (1-0) : solides, les Bleus soignent leur entrée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.