Le TGV fête ses 40 ans et veut encore prendre de la vitesse

Le TGV fête ses 40 ans et veut encore prendre de la vitesse

Il y a 40 ans, jour pour jour, le 26 février 1981, un train orange atteignait 380 km/h en France. Le TGV était né, battant le record mondial de vitesse sur rail. Retour sur cette success story française.

Ces cheminots ont sorti leur plus belle blouse d'époque pour monter à bord d'un train historique. Celui qui a battu le record mondial de vitesse il y a tout juste quarante ans. Une émotion partagée ce vendredi par tous ces salariés de la SNCF. Car cette machine, peinte en orange au début de sa carrière, n'avait plus roulé depuis sa mise au garage il y a trois ans.

Toute l'info sur

Le WE

L'histoire commence en 1981. Pour les débuts du TGV, la SNCF voulait un record. À l'époque, cet exploit, le monde entier nous l'envie. Chinois, Allemands, Japonais, ... Tous s'y essaient et seuls les Allemands y arrivent en 1988, 406 km/h. Piquée au vif, la SNCF répond deux ans plus tard, 515 km/h. Puis en 2007, 574 km/h. Un record sur rail qui tient toujours, mais désormais, les objectifs ne sont plus les mêmes. La SNCF sortira un nouveau train en 2024. Mais pour ces cheminots qui continuent de bichonner cette rame à la retraite, il ne faut surtout pas oublier la vieille mécanique. Un savoir-faire transmis de génération en génération afin de continuer à battre demain d'autres records.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Déconfinement : les pistes du gouvernement

EN DIRECT - Covid-19 : 30.472 personnes hospitalisées, 5914 patients en réanimation

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

Lire et commenter