Réchauffement climatique : découvrez, en 3D, comment la mer servira bientôt à stocker du CO2

Réchauffement climatique : découvrez, en 3D, comment la mer servira bientôt à stocker du CO2

EFFET DE SERRE - Afin de réduire les quantités de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère, les Norvégiens ont eu l'idée de le stocker sous la mer du Nord. Infographie 3D à l'appui, on vous explique.

Nous émettons chaque année 26 milliards de tonnes de dioxyde de carbone, responsable du réchauffement climatique. La nature en absorbe la moitié, à nous de faire le reste. Dans ce but, les Norvégiens ont eu l'idée de stocker ce CO2 sous la mer du Nord. 

Toute l'info sur

Quel futur pour demain ?

Ce projet intéressera essentiellement les industries les plus polluantes, notamment celles du secteur de la sidérurgie, les cimenteries ou encore toutes les industries qui développent ou qui font de l'électricité, par exemple. Ce sera également le cas des industries situées à proximité de la Norvège ou dans les pays limitrophes.

Du CO2 compressé stocké sous les anciennes plateformes pétrolières

Toutes ces industries émettent des fumées. Tout le principe va consister à isoler le CO2 contenu dans ces fumées. Cela représente environ un cinquième de cette pollution. Concrètement, un détergent va être utilisé pour venir se coller sur les particules de CO2 et ainsi les isoler. Ces particules vont devenir plus lourdes, se précipiter et donc s'isoler du reste des fumées. 

Ensuite, on va les concentrer, les presser et les réduire à moins de 25°C. À cette température, les particules deviennent liquides et faciles à transporter. Des bateaux vont les transporter sous cette forme vers Bergen (sud-ouest de la Norvège), où un pipeline va conduire ce CO2 compressé vers les anciennes plateformes utilisées précédemment en mer du Nord pour sortir le pétrole. Ces cavités désormais vides situées sous la plateforme vont être utilisées pour stocker le CO2.

Lire aussi

Si ce système fonctionne, en 2024, environ 1,5 million de tonnes de CO2 pourraient ainsi être stockées par an. C'est encore loin des 13 milliards à éliminer, mais il pourra servir de modèle à reproduire à plus grande échelle. De quoi limiter plus largement l'effet de serre à l'échelle de la planète.

Découvrez notre podcast "Impact Positif"

Sur APPLE

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY

Bienvenue dans le podcast "Impact positif", dédié à celles et ceux qui veulent changer la société et le monde. Devant l'urgence climatique, la crise démocratique, une société aux inégalités croissantes, certains ont décidé de ne pas rester les bras croisés, ils ont un coup d'avance, l'audace de croire qu'ils peuvent apporter leur pierre à l'édifice. Ils sont ce que l'on appelle des Changemakers.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

Lire et commenter