Thomas Pesquet s'apprête à repartir dans l'espace : "Mentalement, ce sera plus difficile"

Thomas Pesquet s'apprête à repartir dans l'espace : "Mentalement, ce sera plus difficile"

DÉPART IMMINENT - Le spationaute français Thomas Pesquet a donné lundi une conférence de presse depuis le centre spatial Kennedy à Cap Canaveral aux Etats-Unis, d’où il décollera vendredi, et non plus jeudi, pour une nouvelle mission à bord de la Station spatiale internationale.

L’équipage se prépare depuis un an, a un bon moral et est fin prêt pour cette nouvelle mission qui s’annonce. Thomas Pesquet, comme ses collègues, profite de ses derniers jours sur Terre avec les siens, avant de quitter la Terre pour six mois. Pour autant, le deuxième séjour sera-t-il plus simple ? Pas forcément. "Je pense que le deuxième séjour sera plus difficile que le premier. Physiquement, peut-être pas, parce que j’ai l’impression d’être dans la meilleure forme de ma vie en ce moment (…) mais par contre mentalement, ce sera plus difficile…" 

Toute l'info sur

Thomas Pesquet dans l'espace

Le spationaute compare cela au parcours d’un marathonien : "La première fois, on part un peu à l’aventure, on sait que ça va être difficile mais on ne sait pas exactement à quel point (…) Quand on a déjà couru un marathon, on sait que ça va faire mal. Là c’est exactement la même chose". La pandémie de Covid-19 a pesé sur les entraînements. Depuis un an, Thomas Pesquet est à l’isolement. "J’aurais aimé avoir plus de liberté, mais quand on va dans l’espace, on ne peut pas se plaindre", précise-t-il.

L'ISS, véritable laboratoire d'expérimentations

À bord de la Station spatiale internationale, Thomas Pesquet participe notamment à des expériences scientifiques sous la supervision du département scientifique de l’Agence spatiale européenne (ESA). Des expériences sur les occupants eux-mêmes mais aussi sur de la recherche médicale. "On a fait des expériences sur les surfaces intelligentes qui ont eu des applications (…). Il y a eu une expérience sur le cerveau aussi, pour étudier comment il se rebranche dans un nouvel environnement pour les astronautes (…) Et il y a une expérience qui s’appelle PKK4, c’est des plasmas froids [avec] une application très concrète pour la lutte contre les bactéries résistantes aux antibiotiques."

Quand on a déjà couru un marathon, on sait que ça va faire mal, là c’est exactement la même chose- Thomas Pesquet

L’aventure sera aussi un moyen de continuer à sensibiliser sur la question du changement climatique. Enfin, pour la nourriture, Thomas Pesquet et ses collègues pourront une nouvelle fois bénéficier des recettes de Thierry Marx et d’Alain Ducasse, ainsi que de celles du traiteur d’Air France, avec six plats préparés spécialement pour l'équipage.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

EN DIRECT - Tensions à Jérusalem, frappes sur la bande de Gaza : Washington condamne "une escalade inacceptable"

Mort de Michel Fourniret : "Il était incapable de donner des informations", réagit le père d'Estelle Mouzin

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.