VIDÉO – Aubervilliers : voici à quoi ressemblera le pont imprimé en 3D le plus long du monde

VIDÉO – Aubervilliers : voici à quoi ressemblera le pont imprimé en 3D le plus long du monde

BONNE IMPRESSION- Les JO de 2024 seront l'occasion d'un certain nombre d'innovations architecturales. En particulier la création à Aubervilliers d'un pont de 40 mètres entièrement réalisé en impression 3D, un record.

La technologie d'impression 3D n'en finit plus d'investir de nouveaux champs d'application. Des constructions étonnantes voient le jour un peu partout dans le monde. À Aubervilliers, en 2024, c'est une passerelle pour piétons et vélos qui enjambera le canal Saint-Denis pour relier le village olympique aux portes de Paris. Avec ses quarante mètres de longueur, cette structure de béton entièrement imprimée en 3D battra un record mondial du genre, et ouvrira des perspectives dans le domaine des ouvrages d'art.

Toute l'info sur

Les Jeux olympiques 2024 à Paris

 Après les J.O. de 2024, pendant lesquels elle reliera le village olympique à l'autre rive du canal de Saint-Denis, la passerelle restera en place à l'usage des habitants, à pied ou à vélo. Une liaison qui s'inscrit dans le projet plus vaste de parc linéaire réservé aux mobilités douces, et qui ambitionne de faire du canal une jonction entre les villes de la Plaine que sont Aubervilliers, Saint-Denis et Paris. 

Si l'on coupe le pont imaginé pour la passerelle d'Aubervilliers, comme on le voit dans l'animation graphique de TF1 en tête de cet article, on s'aperçoit que sa structure est faite d'alvéoles de béton, au lieu du traditionnel béton armé. Cette économie de matière, sans impact sur la solidité de l'ouvrage, sera décisive dans l'exploitation qui se profile de la technologie 3D : moins de matériau, donc des coûts revus à la baisse, ainsi qu'une moindre pollution inhérente à la production.

Lire aussi

Plus rapides à construire, moins coûteux en matériaux et en main d'œuvre, moins polluants et permettant des fantaisies techniques impensables avec les procédés traditionnels. Les bâtiments issus de l'impression 3D ont tout pour séduire, et des exemples remarquables fleurissent dans le monde entier. La vidéo du 20H de TF1 fait un tour d'horizon de ces ouvrages d'art, d'une passerelle d'acier à Amsterdam à une construction de béton démontable en Suisse. Le point faible de cette technologie tient à une limite d'échelle : sans acier pour les renforcer, les structures imprimées en 3D demeurent pour l'instant de taille modeste. La grande passerelle d'Aubervilliers va pousser un peu plus loin les capacités du procédé, et peut-être élargir le champ de ses possibilités.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.