150 milliards de dollars, 20.000 entreprises... : les chiffres fous de la conquête de la Lune

Sciences

Toute L'info sur

21 juillet 1969-21 juillet 2019 : il y a 50 ans, l'homme marchait sur la Lune

DÉMESURE - Alors que monde célèbre le cinquantième anniversaire des premiers pas de l'Homme sur la Lune, LCI vous propose un focus sur les onze chiffres marquants du programme Apollo.

Les superlatifs ne manquent pas pour évoquer les moyens colossaux, à la fois humains, financiers et technologiques, qui ont été mobilisés, à partir de 1961, pour repousser les frontières de l’inconnu. Car décrocher la Lune coûte cher, très cher même. Mais à l’époque, cet acte de puissance est nourri avant tout par la volonté de reconquête du prestige américain. Lorsque, le 25 mai 1961, le président récemment élu John Fitzgerald Kennedy demande au Congrès américain les fonds nécessaires à l'envoi d'un homme sur la Lune avant 1970, il n'y a pas débat.


A l'époque, en pleine guerre froide, les Etats-Unis se doivent de relever le défi lancé par l’Union soviétique avec la mise en orbite du satellite Spoutnik en 1957 et surtout l’envoi du premier Homme dans l’espace en avril 1961. "Aucun autre projet ne sera aussi difficile ou coûteux à réaliser", prévient d’emblée Kennedy, en initiant le programme Apollo. Voici onze chiffres pour se faire une idée plus précise des moyens somptuaires mis en oeuvre pour parvenir à réaliser cet exploit. 

En vidéo

D'Apollo à Saturn V, ces mots qui ont fait la conquête de la Lune

400.000

C’est le nombre de personnes – astronautes, scientifiques, ingénieurs, informaticiens, etc. - qui ont contribué de près ou de loin au succès des programmes d'Apollo.

2500 m3 (une piscine olympique)

C’est la quantité de carburant consommée, en l’espace d’une seconde, par les moteurs du lanceur Saturn V, qui envoya Armstrong, Aldrin et Collins vers la lune le 16 juillet 1969. Cela reste, aujourd’hui encore, la fusée la plus puissante jamais construite par l’Homme. Soixante-six secondes après le lancement, l'engin a atteint Mach 1 (soit 340 mètres par seconde, la vitesse du son).

6.000 km/h

Avant de se poser sur la Lune, le module lunaire, à bord duquel se trouvent Armstrong et Aldrin, a effectué une chute vertigineuse de près de 100 kilomètres, avant de ralentir sa course à 15 kilomètres au-dessus de la surface.

20.000

C'est le nombre d'entreprises (Boeing, North American Aviation, IBM, etc.) et d'universités (MIT, université du Colorado, université du Texas, etc.) qui ont collaboré avec la Nasa pour envoyer les premiers hommes sur la Lune : de la fabrication du lanceur Saturn V à la conception de l'ordinateur de bord d'Apollo, en passant par les équipements des astronautes. 

2 %

C’est la proportion de la surface de la Lune explorée par les astronautes de la Nasa au cours du programme spatial Apollo entre 1969 et 1972. Le 21 juillet 1969, Amstrong et Aldrin n'ont parcouru que 250 mètres dans la Mer de la Tranquillité. Au cours de leur balade lunaire, ils ont notamment collecté des échantillons, réalisé plusieurs expériences scientifiques et pris de nombreuses photos. Leurs successeurs se déplaceront beaucoup plus.

21,7 kilos

C’est la quantité de roches lunaires rapportée lors de la mission Apollo XI. Au total, 382 kilos d’échantillons ont été collectés au cours du programme Apollo.

1470 photos

C’est le nombre de photos prises par Armstrong et Aldrin, dont 339 uniquement sur la Lune. Entre 10 et 15% étaient loupées, indique la Nasa. Les deux astronautes utilisaient un Hasselblad 500C équipé d’un objectif Zeiss de 60 mm. Au total, les marcheurs lunaires ont capturé 18.663 clichés, entre 1969 et 1972.

1.533.180 kilomètres

C’est le trajet parcouru par les astronautes d’Apollo XI, du départ de la Terre à l’alunissage, jusqu’à leur amerrissage dans l’océan Pacifique. Ce périple comprend plusieurs tours de Lune. 

650 millions

La première foulée lunaire de Neil Armstrong, retransmise en direct à la télévision et à la radio, aurait été suivie par 650 millions de Terriens, selon les chiffres de la Nasa. En France, l'événement était même diffusé sur un écran installé pour l'occasion au Palais de la découverte, à Paris.

150 milliards de dollars

De 1961 et 1975, à raison de dix-sept missions, le programme Apollo aura coûté à la Nation américaine entre 20 et 25 milliards de dollars, soit entre 135 et 150 milliards de dollars actuels. C'est d'ailleurs en raison de son coût exorbitant et du fait que l'objectif était atteint, qu'il a été arrêté pendant la présidence de Gerald Ford.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter