A défaut d'une stèle, la Nasa partage l'ultime carte postale du robot martien Opportunity

A défaut d'une stèle, la Nasa partage l'ultime carte postale du robot martien Opportunity
Sciences
ESPACE - La Nasa a mis en ligne, ce mardi sur son site, une version retouchée du dernier cliché capturé par Opportunity. Le panorama avait été pris quelques jours avant qu'il tire sa révérence.

Ci-gît un petit robot qui a écrit l'histoire. Au printemps dernier, lorsqu’Opportunity a envoyé ce panorama à 360 degrés -publié ce mardi 12 mars sur le site de l'agence spatiale américaine-, les équipes au sol du Nasa Jet Propulsary, à Pasadena en Californie, n’imaginaient pas qu’il s’agirait de sa dernière carte postale. C’est pourtant ici que le petit robot a trouvé le repos éternel après quinze ans de bons et loyaux services pendant lesquels il a exploré le sol de la planète rouge. Le 10 juin 2018, l'engin d'exploration a été victime d’une panne à la suite d’une gigantesque tempête de sable, qui l'a empêché d'alimenter ses batteries. 


La Nasa a officiellement annoncé le mois dernier qu'avant de rendre l'âme, Opportunity explorait la vallée de la Persévérance. Une zone, de la taille de deux terrains de football, qui a été formée par un phénomène encore indéterminé. Les scientifiques présument qu'elle aurait pu être creusée par un flux d'eau ou de matières fluides, ou bien encore érodée par les vents. L'une des missions du rover martien dans cette région était justement de trouver des indices pour trancher entre ces scénarios. L'image résume le travail d'enquête qui a été mené par le robot pendant de longs mois et qui a permis in fine de démontrer que de l'eau y coulait autrefois.

Ce panorama aux contours irréguliers est un assemblage de 354 prises de vue fournies par la caméra panoramique (Pancam) du rover entre le 13 mai et le 10 juin.  Au centre de la photo, vous pouvez contempler au loin Endeavour, un cratère météoritique de 22 km de diamètre et d'une profondeur de 300 mètres. En dessous, on peut voir un petit amas rocheux. Il intriguait les scientifiques, Opportunity est donc allé le voir de plus près pour effectuer des analyses géologiques. Juste à gauche, des traces du passage du rover sont également visibles sur le sol. Le cliché est néanmoins incomplet, car "le petit robot a cessé de fonctionner avant d’avoir eu le temps d’enregistrer les coordonnées", explique la Nasa. Une version interactive, accessible sur le site de la Nasa, permet de se promener dans l'image à 360 degrés.

En vidéo

Les plus belles cartes postales des rovers martiens

"Le sol du cratère Endeavour, encore vierge et inexploré, attend la venue de futurs explorateurs", a commenté John Callas, responsable de la mission Opportunity, dans un communiqué. Son cousin Curiosity, arrivé en 2004,  est pour le moment le seul à rester encore actif sur la planète rouge. Si tout va bien, l'engin d'exploration sera rejoint en 2021 par un nouveau robot baptisé Rosalind Franklin, dans le cadre de la prochaine mission européano-russe ExoMars. Le Nasa Jet Propulsary planche également sur un nouveau rover martien, mais on ne connaît toujours pas son nom ! Le relève est assurée, en tout cas.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter