50 ans d'Apollo XI : et le 1er objet déposé sur la Lune fut.. un sac poubelle !

Sciences

Toute L'info sur

La Lune avant Mars : la conquête spatiale redécolle

ÉCOLOGIE SPATIALE - Avant de gambader sur le sol sélène, Neil Armstrong et Buzz Aldrin se sont débarrassés de leurs détritus, en larguant un sac poubelle sur la surface de la Lune. Ils l'ont ensuite laissé derrière eux. Pas très écolo...

On ose à peine y croire. Et pourtant, la première empreinte humaine sur le sol lunaire ne fut pas la botte de Neil Armstrong, mais bel et bien un tas d’ordures imputrescibles et d'objets obsolètes. On le sait : partout où il passe, l’Homme sème sur son chemin ordures et déchets. Et la Lune, qui n’est pourtant pas la porte à côté, n’échappe pas aux tribulations de l’Homo detritus, comme le montrent plusieurs clichés de la Nasa.


Le 20 juillet 1969, peu de temps après l’alunissage historique d'Eagle, le module lunaire (LM), Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont commencé par évacuer leurs ordures. Sur le premier cliché de la surface de la Lune pris par Neil Armstrong, un sac de détritus, ou "sac de largage" pour reprendre l'expression consacrée par la Nasa, apparaît ainsi distinctement au pied du LM. L'astronaute américain s'était-il rendu compte du mauvais cadrage ? Avait-il pour consigne de ne pas le photographier ? Difficile à dire. 

Le fameux "sac poubelle" d'Apollo XI apparaît distinctement au pied du module lunaire (crédit : Nasa).

A l'intérieur se trouvaient notamment les déjections et les détritus des astronautes depuis leur départ de la Terre, quatre jours plus tôt. La Nasa n’ayant pas prévu de "chasse d’eau" pour évacuer les immondices en cours de route, une odeur nauséabonde et acre, rendant l’air quasiment irrespirable, s'était ainsi répandue dans l'habitacle du vaisseau, comme le racontera plus tard Aldrin dans ses mémoires. Dans le but d’alléger Eagle en vue du redécollage, les deux hommes ont également bazardé tout un tas d’objets jugés inutiles ou obsolètes, principalement des outils. 


Au total, tout au long des missions du programme Apollo, de 1969 à  1972, douze astronautes ont exploré la surface de la Lune. A chaque fois, le rituel fut le même : un sac de détritus jonchait le sol après leur départ. Fait plutôt amusant, l'histoire retiendra que le "sac poubelle d’Apollo XI" apparaît davantage sur les photos que Neil Armstrong, le premier Homme à marcher sur la Lune. Sur les images relatant les deux heures et demie de la  sortie extra-véhiculaire du 21 juillet 1969, ce dernier n'apparaît que sur un seul cliché, tandis que le tas d'ordures est visible sur au moins cinq.

En vidéo

Du décollage à la sortie lunaire : revivez Apollo XI

Impossible de savoir si cette anecdote a fait partie du débriefing de la Nasa, mais les astronautes des missions suivantes ont pris le soin, quant à eux, de camoufler leurs ordures -en tout cas, elles n'apparaissent pas sur les photos. 


Malgré tout, ces cinq autres missions -pendant lesquelles les successeurs d'Armstrong et Aldrin ont séjourné jusqu'à trois jours- n'ont pas été plus respectueuses de l'environnement. Les trois "jeeps lunaires", utilisées à partir d'Apollo XV, et leurs batteries d'alimentation, sont aujourd'hui probablement réduites à l'état d'épaves, tout comme la plupart des instruments scientifiques installés à partir d'Apollo XII et qui ont cessé de fonctionner en 1977. Aujourd'hui, 98% de la surface lunaire est encore vierge. A côté de notre planète, la Lune est, de fait, un eldorado du point de vue environnemental. Mais pour encore combien de temps ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter