Canada : des chercheurs affirment pouvoir prédire où tombera la foudre

Sciences
DirectLCI
SCIENCE - Des scientifiques de l'université de Calgary ont publié le 11 mars 2018 une étude montrant qu'il était possible de prédire les lieux où tombera la foudre. Des conclusions qui pourraient éviter, à l'avenir, de nombreux feux de forêts.

C'est une découverte qui contredit un adage populaire : la foudre peut, en réalité, s'abattre deux fois au même endroit. Selon une équipe de chercheurs canadiens, il est désormais possible de prédire le lieu et la fréquence à laquelle s'abat la foudre. 

Ils vont même plus loin : grâce à un recoupement de données satellites récoltées de 2010 à 2016 mêlé à de l'intelligence artificielle, ils affirment pouvoir déterminer les zones géographiques les plus enclines à subir un départ de feu. Dr. Xing Wang, un des trois chercheurs responsables de l'étude, l'affirme : "Ces événements [météorologiques] ne surviennent pas par hasard. Ils obéissent à un schéma spatial et temporel." Les variables observées seraient le type de sols, l'inclination, le niveau de végétation et la température en surface. 

Ces événements [météorologiques] ne surviennent pas par hasard. Ils obéissent à un schéma spatial et temporel.Dr. Xing Wang, co-signataire de l'étude

Dr. Jeong Woo Kim, également membre du trio signataire de l'étude, affirme que cet outil statistique devrait aider les autorités canadiennes à surveiller avec plus de précision les lieux à risques. Il ajoute : "Ils pourront construire des casernes de pompiers à proximité et éviter d'y construire des pipelines et des lignes électriques à hautes tensions. Ils pourront minimiser ces risques."


Les incendies de forêts causés par les orages représentent un problème croissant dans l'ouest du Canada. En avril 2017, le pays avait subi l'année la plus dévastatrice de son histoire. Plus de 12 000 km² de végétation ont brûlé en Colombie britannique et 45 000 personnes ont dû être évacuées. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter