C'est la première de l'année : une super-Lune va illuminer le ciel nocturne ce soir

C'est la première de l'année : une super-Lune va illuminer le ciel nocturne ce soir

VOÛTE CÉLESTE - On utilise le terme "super-Lune" lorsque la pleine Lune coïncide avec le passage de notre satellite au plus près de la Terre, la rendant un peu plus imposante qu'ordinaire dans le ciel. Un spectacle qui vous pourrez admirer ce lundi soir à la nuit tombée.

Officiellement, ce sera la première de l’année. A la nuit tombée, une super-Lune illuminera le ciel ce lundi 9 mars. En levant les yeux, le disque lunaire apparaîtra alors un peu plus gros et brillant qu'à l'ordinaire. En principe, on considère que son disque est alors environ 7% plus grand et 30% plus lumineux que lors d'une pleine Lune classique. Un spectacle magnifique dont on ne se lasse pas.

Pour entrer dans la catégorie "super-Lune", la sœur jumelle de la Terre doit être à la fois dans sa phase pleine et à son périgée, c’est-à-dire au moment où elle passe au plus près de notre planète. De fait, nous l'avons tous appris à l'école, la Lune effectue le tour de la Terre en 29,5 jours. Ce qu’on sait moins, c’est que l’orbite qu’elle décrit autour de notre planète n’est pas un cercle parfait (on dit qu’elle est elliptique).

Lire aussi

357.224 km sépareront la Terre de la Lune

Par conséquent, la distance qui sépare la Terre et la Lune oscille entre 356.410 kilomètres et 406.740 kilomètres (le point de son orbite le plus éloigné de la Terre, qu’on appelle l’apogée). D’après la définition admise par la Nasa, l’appellation "super-Lune" s’applique quand la distance entre la Terre et la Lune est inférieure à 358.000 kilomètres.  Ce sera donc le cas ce lundi. A 18h48 pétantes, lorsqu'il entrera dans sa phase pleine, le satellite de la Terre se trouvera à seulement 357.224 kilomètres de nous, d'après les calculs du site Heavens-above.com.  Si vous la loupez, pas de panique, le spectacle aura aussi lieu le 8 avril puis le 7 mai.

Pour rappel, le terme "Super-Lune" a été inventé en 1979 par Richard Nolle, un astrologue et non pas un astronome. Même si la Nasa l'a admis depuis longtemps, il continue de faire débat au sein de la communauté des astronomes. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

Non, l'application TousAntiCovid ne sera pas indispensable pour entrer dans un supermarché

EN DIRECT - Mort de VGE : l'ancien Président sera enterré à Authon ce samedi

Un troisième mystérieux monolithe de métal découvert, en Californie cette fois

Qui est l'immunologue Alain Fischer nommé "monsieur vaccin" du gouvernement ?

Lire et commenter