Cette batterie révolutionnaire a une autonomie d'une semaine, et  se charge en quelques secondes !

Cette batterie révolutionnaire a une autonomie d'une semaine, et se charge en quelques secondes !

Sciences
DirectLCI
SMARTPHONE - Des chercheurs ont mis au point la batterie du futur. De la taille d'un ongle, elle a une autonomie de plusieurs jours et peut se charger en seulement quelques secondes. Un rêve bientôt réalité ?

Cela fait des années que nos appareils électroniques, que ce soit nos smartphones, nos baladeurs MP3 et autres objets connectés, sont alimentés par des batteries à l’endurance limitée. Mais des chercheurs de l’université de Floride centrale à Orlando (Etats-Unis) viennent peut-être d’inventer la batterie du futur. En théorie du moins. Leur prototype est capable de se charger en seulement quelques secondes, et offre une autonomie de plusieurs jours. Ca fait rêver !


Pour cela, ces ingénieurs ont développé une batterie composée de super-condensateurs à partir de graphène. Ce matériau exceptionnel (qui compose les mines de crayon) est aujourd’hui l’une des pistes les plus prometteuses pour améliorer la durée des batteries. Pourquoi ? Cette batterie révolutionnaire, qui ressemble à un petit morceau de métal flexible de la taille d'un ongle de doigt, offre une densité énergétique bien que plus importante que les batteries actuelles au lithium-ion.

Une batterie quatre fois plus endurante

En cause, justement : le lithium. Un métal à l’état liquide, qui présente l’avantage de permettre de stocker une importante quantité d’énergie dans un espace très compact, mais qui décline rapidement avec le temps. Les batteries actuelles sont conçues pour supporter un cycle maximum de 7000 charges et décharges, avant de perdre en capacité. C'est la raison pour laquelle l'autonomie de votre téléphone diminue au fil du temps.


D'après les chercheurs, cette nouvelle batterie pourrait être chargée plus de 30.000 fois, avant de commencer à décliner. Sa durée de vie serait donc quatre fois supérieure à celle qui équipent actuellement la plupart des appareils électroniques grand public.  Un remède contre l'obsolessence ? Pas sûr, car ces performances restent hypothétiques. Si la capacité de la batterie à se charger en quelques secondes est une chose, la puissance nécessaire pour charger le smartphone en est une autre.

Lire aussi

... et aussi moins dangereuse !

Autre défaut du lithium-ion : il est extrêmement sensible aux variations de températures. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il arrive parfois qu’un smartphone prenne feu, comme on l'a vu récemment avec le Galaxy Note 7. Cette batterie révolutionnaire ne requiert en effet pas de réaction chimique pour générer de l’énergie, puisqu'elle stocke l'énergie en surface en profitant des propriétés conductrices du graphène.

Malheureusement, elle n'arrivera pas de sitôt

Enfin, dernier avantage et pas des moindres, comme on peut l'observer sur la photo de présentation, cette technologie permet de développer des batteries plus fines et plus flexibles. De quoi permettre aux constructeurs de smartphones de montres et d'objets connectés en tout genre de développer des produits totalement flexibles. Samsung comme Apple travaillent déjà sur des prototypes de téléphones pliables. Malheureusement, cette batterie du futur "n’arrivera pas sur le marché avant au moins cinq ans", précisent les chercheurs.

Lire aussi

En vidéo

"Siel", la batterie du futur plus autonome et plus fiable

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter