Conduire plus de deux heures par jour "est mauvais pour votre cerveau", selon une étude anglaise

Conduire plus de deux heures par jour "est mauvais pour votre cerveau", selon une étude anglaise

Sciences
DirectLCI
SORTIE DE ROUTE - Des chercheurs de l'université de Leicester, en Angleterre, ont étudié le mode de vie de 500.000 Britanniques. Ils ont constaté que les personnes qui conduisent plus de deux heures par jour ont moins de matière grise que celles qui conduisent peu ou pas du tout.

Prudence au volant, il en va de la bonne santé de votre cerveau. C'est ce que suggère une étude mise en avant dimanche par le journal anglais Times, dans laquelle des scientifiques mettent en garde contre la conduite quotidienne sur de longues distances. Pour en arriver à ces résultats, les chercheurs à l'origine de cette étude ont étudié pendant cinq ans le mode de vie de 500.000 Britanniques âgés de 37 à 73 ans. 


Les personnes volontaires ont régulièrement passé des tests de mémoire et d'intelligence qui ont permis de parvenir à deux conclusions. D'une part, les 93.000 personnes qui conduisaient plus de 2 à 3 heures par jour avaient moins de matière grise que les autres dès le début de l'étude. D'autre part, au cours des 5 années suivantes, leur matière grise a continué de décliner, et ce plus rapidement que les personnes qui conduisaient peu ou pas du tout.

Des résultats similaires pour les personnes qui regardent la télévision plus de 3 heures par jour

Kishan Bakrania, chercheur spécialisé en épidémiologie médicale à l'université de Leicester, a expliqué au Times :

Nous savons que conduire quotidiennement plus de 2 à 3 heures est mauvais pour votre coeur. Cette étude suggère que c'est aussi mauvais pour votre cerveau, peut-être parce que votre esprit est moins actif durant ces heures (de conduite).Kishan Bakrania, chercheur à l'université de Leicester

Le chercheur suggère aussi d'autres hypothèses : "La conduite est cause de stress et de fatigue, et des études font le lien entre ces causes et le déclin cognitif". Kishan Bakrania a observé des résultats similaires sur les personnes qui regardent la télévision : selon lui, les téléspectateurs qui ont passé quotidiennement plus de 3 heures devant le petit écran avant le début de l'étude ont eu une baisse de matière grise qui s'est accentuée les 5 années suivantes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter