Coronavirus : bientôt des chiens renifleurs pour détecter les malades du Covid-19 ?

Les chiens renifleurs sont déjà utilisé pour détecter de nombreuses pathologies.

COVID-19 - L'idée peut sembler saugrenue, mais elle est pourtant très sérieuse. Des essais sont menés actuellement en Grande-Bretagne. Les premiers chiens de détection pourraient être opérationnels d'ici à six semaines.

Des chiens renifleurs capables de détecter le coronavirus (Covid-19) et de diagnostiquer les personnes infectées plus rapidement que n'importe quel autre test : l’idée fait son chemin en Grande-Bretagne. Chaque maladie a une odeur unique. Et ce nouveau virus, bien qu’il soit particulièrement virulent, n’échappe pas à la règle. L'organisme de bienfaisance Medical Detection Dogs a déjà formé des chiens qui servent à la détection paludisme, du cancer du sein ou de la prostate ou encore de la maladie de Parkinson, avec un taux de réussite supérieur à 90%. Alors pourquoi pas pour le Covid-19 ? 

Pour s’en assurer, une équipe de scientifiques de l’Université de Durham et de l’Ecole de médecine tropicale de Londres (LSHTM) mènent actuellement des essais, rapporte le site de la BBC. "Ce serait rapide, efficace et non invasif et vous assurer que les ressources de test NHS limitées ne sont utilisées que là où elles sont vraiment nécessaires", a déclaré le Dr Guest, qui dirige Medical Detection Dogs, cité par le média britannique. Ces héros à quatre pattes - Basset labrador et setter anglais notamment - pourraient être opérationnels d’ici à six semaines.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

En vidéo

La sérothérapie peut-elle aider à lutter contre le coronavirus ?

Détecter les personnes asymptomatiques

Dotés d’un odorat sur-développé, ces braves toutous seraient en mesure de dépister n'importe qui, même ceux qui ne présentent aucun symptôme. "Sur le principe, nous sommes certains que les chiens pourraient détecter le Covid-19", poursuit-il, expliquant qu'il devait trouver comment "capter en toute sécurité l'odeur du virus des patients". Les chiens étant interdits dans les hôpitaux, un prélèvement devrait donc être réalisé au préalable. L'équipe de scientifiques travaille justement à la mise en place d'un protocole.

Ces chiens de détection pourraient en outre être utilisés dans les aéroports ou les gares afin d’identifier rapidement les personnes porteuses du virus suggère pour sa part le professeur Steve Lindsay, du département des biosciences de l'Université de Durham. Il suffirait pour cela de leur apprendre à détecter une personne qui a de la fièvre. Ce qui en théorie, à l’entendre, est tout à fait possible. "Cela aiderait à prévenir la réapparition de la maladie après avoir maîtrisé l'épidémie actuelle", soutient-il dans un communiqué.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : Véran confirme "des mesures supplémentaires" si le virus continue sa progression

Covid-19 : l'Espagne n'a plus les moyens de reconfiner

Cluster en Haute-Savoie : que faisait le groupe d'étudiants britanniques dans cette station de ski ?

Paris : Yuriy, 15 ans, roué de coups et laissé pour mort, ses agresseurs recherchés

Confinement : pourquoi le gouvernement prend son temps

Lire et commenter